Édition du 17 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Pauvreté

Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté - Se donner les moyens de cultiver d'autres ambitions

QUÉBEC, le 16 oct. 2013 - Le Collectif pour un Québec sans pauvreté profite de l’occasion qu’offre la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté pour jeter un regard critique sur l’action gouvernementale des douze derniers mois. Or force est de constater que le gouvernement du Québec a appauvri délibérément des milliers de citoyenNEs au cours de cette période, notamment en effectuant des coupes dans le programme d’aide sociale et en se refusant à mettre de l’avant quelque nouvelle mesure structurante que ce soit.

Ce gouvernement se plaît à dire que son action se fonde sur quatre piliers, dont l’un est la solidarité. « Quoi qu’il dise de son action en matière de lutte à la pauvreté, la réalité est toutefois qu’il y a encore 750 000 QuébécoiSEs dont le revenu est insuffisant pour couvrir leurs besoins de base » d’affirmer Serge Petitclerc, porte-parole du Collectif.

Le gouvernement du Québec promet depuis des mois de régler la question du détournement des pensions alimentaires. Il promet aussi de rehausser le revenu des personnes seules à l’aide sociale. « De nouveaux investissements dans la lutte à la pauvreté constitueraient, certes, une bonne nouvelle. Mais la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, madame Agnès Maltais, doit garder en tête que c’est par l’adoption d’une vision globale et solidaire de la lutte à la pauvreté qu’on peut viser la réalisation pleine et entière des droits humains, et non par une approche clientéliste », d’ajouter M. Petitclerc.

Le Collectif exhorte donc le gouvernement du Québec à garantir à l’ensemble des personnes en situation de pauvreté un revenu au moins égal à la Mesure du panier de consommation (MPC). « Un tel rehaussement du revenu des plus pauvres n’éliminerait pas la pauvreté au Québec à proprement parler, mais il donnerait à tout le monde les moyens de cultiver d’autres ambitions que celle de survivre jour après jour » de dire M. Petitclerc. « Depuis son élection, ce gouvernement a fait de la solidarité un pilier de son discours. Il serait temps qu’il en fasse également un pilier de son action », a-t-il conclu.

Sur le même thème : Pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...