Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

La CSQ joint sa voix au « Front commun pour la défense de l'école publique »

MONTRÉAL, le 20 nov. 2015 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations de l’éducation appuient les parents engagés dans la défense de l’école publique en participant à l’événement « Tous unis pour défendre l’école publique » qui se tient aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

« Nous applaudissons la mobilisation exemplaire des parents du Québec qui depuis plusieurs mois entourent les écoles de chaînes humaines pour les protéger. La voix des parents s’ajoute à celle du personnel de l’éducation afin de déplorer les compressions budgétaires qui mettent en péril la réussite éducative et la persévérance scolaire des élèves », commente la présidente de la CSQ, Louise Chabot, présente à l’événement ce midi.

Le « Front commun pour la défense de l’école publique » réaffirme l’importance que le gouvernement du Québec réinvestisse dans le secteur public d’éducation afin d’assurer les services requis aux élèves pour qu’ils réussissent. À l’instar d’autres organisations, les parents revendiquent l’urgence de faire de l’éducation une priorité nationale. Ils dénoncent les conséquences des mesures d’austérité adoptées par le gouvernement Couillard dans les milieux et réclament la fin des coupes en éducation sans plus attendre.

Lors de la rentrée scolaire, la CSQ avait uni sa voix au mouvement « Unis pour l’éducation publique » regroupant la Fédération des comités de parents du Québec, la Fédération québécoise des directions d’établissements d’enseignement (FQDE) et les fédérations de la CSQ, soit la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ) et la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ). Le mouvement interpelle le ministre de l’Éducation, M. François Blais, afin qu’il mette fin aux compressions dans les services aux élèves et qu’il réinvestisse minimalement le milliard de dollars coupé dans le réseau public d’éducation depuis cinq ans.

« Le gouvernement Couillard et son ministre de l’Éducation doivent entendre le message porté par ces parents mobilisés, par le personnel enseignant, de soutien scolaire et professionnel qui porte l’école à bout de bras et par les partis d’opposition. La CSQ est fière de se joindre à eux aujourd’hui », conclut Louise Chabot.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...