Édition du 21 juin 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Langue française

La FTQ réagit au projet de loi n° 96 sur la réforme de la Loi 101

MONTRÉAL, le 24 mai 2022 - La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se réjouit qu’un gouvernement québécois ait finalement agi en proposant des améliorations intéressantes et concrètes à la Charte de la langue française. La centrale souligne plusieurs éléments positifs de cette nouvelle loi tels que l’exigence d’un certificat de francisation pour les entreprises de 25 à 50 employés, l’encadrement du bilinguisme en emploi, la création d’un poste de commissaire à la langue française et la décision d’appliquer la Charte de la langue française aux entreprises de compétence fédérale.

Cependant, nous sommes déçus que le gouvernement n’ait pas entendu les appels de la FTQ pour la mise en œuvre de comités de francisation dans les entreprises de 50 employés et plus, de même que dans les secteurs municipal, scolaire et de la santé. « Nous aurions aimé un peu plus d’audace de la part des élus afin que tous les travailleurs et toutes les travailleuses, peu importe leur employeur, puissent bénéficier d’un comité de francisation. La preuve est faite que la présence de travailleurs et travailleuses dans les comités de francisations améliore considérablement la francisation de ces mêmes milieux de travail », de mentionner le secrétaire général de la FTQ, Denis Bolduc.

Évidemment, nous espérons que la création prochaine de Francisation Québec améliorera aussi à court terme l’offre de francisation aux personnes adultes immigrantes. « Il nous semble important de mettre plus de moyens pour que les personnes immigrantes et les Anglo-Québécois puissent davantage s’intégrer à la société québécoise francophone, cela doit devenir une priorité nationale », ajoute le secrétaire général.

« La protection de la langue française au Québec doit devenir une affaire d’État. Chaque jour, on ne peut que constater le déclin du français au Québec, particulièrement dans la grande région de Montréal. Tout geste visant à encourager et bonifier l’usage du français ne peut qu’être profitable pour notre société », conclut le secrétaire général.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Langue française

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...