Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

La question lybienne suite au vote au Conseil de sécurité

Amorçons l’analyse de la situation libyenne par une série de questions non résolues :

1) Pourquoi la Chine n’a pas opposé son veto à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU ce jeudi 17.03.2011 à propos de la question libyenne ?

2) Il est faux de dire que la Libye vend beaucoup de pétrole à la Chine. La Libye vend son pétrole à l’Europe et notamment à l’Italie. Que fait l’Italie en ces temps perturbés ?

3) Pourquoi Sarkozy s’excite-t-il de la sorte ? L’explication éculée à propos des sionistes qui dirigent le tout en sous-main n’est pas sérieuse et évite de faire une analyse concrète de la situation concrète spécifique à la Libye. Le fils de Kadhafi était nous dit-on la semaine dernière chez les sionistes à Tel-Aviv pour négocier… Négocier quoi au juste ? La trahison de son père ou la transition de son père ?

4) Pourquoi l’OTAN ne parvient-elle pas à obliger chacun de ses pays membres à s’aligner pour une attaque contre la Libye ?

5) Pourquoi malgré la résolution de l’ONU qui est en grande partie une menace bidon - bien peu sera fait pour attaquer la Libye (et c’est tant mieux) ?

6) Contrairement à ce qu’y est dit, les puissances occidentales ne sont pas prêtes à attaquer et Sarkozy dit n’importe quoi comme de coutume. La corvette porte-hélicoptères de guerre canadienne est en route sur l’Atlantique, elle n’est pas encore en vue de Tripoli. Les autres sont aussi peu préparés que le Canada pour cette attaque. Personne ne veut débarquer de troupe sur le sol libyen. Pas de troupe pas d’occupation, pas de bénéfice direct suite à l’attaque. Le bombardement de la Libye ne changera pas le rapport de force ; les royalistes sont perdus et rien ne peut les sauver.

7) Alors pourquoi cette mascarade de « zone d’exclusion aérienne » inutile et qui ne sauvera pas les insurgés royalistes que de toute façon les Américains ne veulent pas armer ni soutenir ayant déjà fait le constat que ces gens n’étaient ni de taille, ni fiables, étant des paumés avec bien peu d’argent pour payer leurs mercenaires.

8) Pourquoi la Russie n’impose-t-elle pas son veto au Conseil de sécurité de l’ONU ?

9) Pourquoi la Ligue Arabe survient avec cette résolution ridicule qui appuie à la fois une « zone d’exclusion aérienne », ce qui équivaut à un acte de guerre, mais déclare par la même occasion qu’elle ne veut pas d’intervention militaire étrangère en sol libyen (tout et son contraire) ?

10) La situation libyenne est très complexe et chers camarades français je vous invite à refaire vos devoirs d’analyse et de recherche critique pour comprendre la politique impérialiste dans cette région du monde. Laissez de côté les slogans éculés. Les sionistes sont de misérables acteurs dépassés par les événements comme les autres impérialistes et ils ont bien peu de prise sur ce qui se passe en ce moment à l’échelle mondiale, africaine et européenne, et particulièrement face à la Libye de Kadhafi qui joue sur plusieurs tableaux à la fois. Lesquels ?

11) Que cherche à obtenir l’Amérique d’Obama à travers ces manœuvres désespérées au Conseil de sécurité de l’ONU ?

Assez de tergiversations... il faut répondre aux questions posées. Les impérialistes occidentaux n’ont rien gagné en Libye. Ils sont en mode réaction et en mode sauve-qui-peut de leurs intérêts impérialistes dans ce pays hors de contrôle.

Les impérialistes occidentaux menacent Kadhafi de représailles et de bombardement parce qu’il est le seul gagnant de toute cette affaire, et ce afin de le ramener à la raison. Ce qui signifie : 1) ne pas couper les approvisionnements de l’Italie et de l’Europe (85 % de ses exportations) comme il en a fait la menace ; et 2) que Kadhafi laisse la Chine à distance des puits de pétrole libyens (cherchez quel sera le prochain pays qui sera attaqué par les Américains ?).

Les avions américains et peut-être français, menacent de détruire les raffineries et les ports libyens plutôt que de laisser Kadhafi expédier ce pétrole en Chine.

Mais, rassurez-vous, Kadhafi va se raviser (il discute cessez-le-feu en ce moment) et il ne mettra pas sa menace futile à exécution. Ses clients et fournisseurs sont en Europe. La Chine, ce sera pour plus tard, dans une année ou deux... Quand le calme sera revenu dans cette région du monde perturbée... La Chine pour sa part, comme elle le fait habituellement, préfère laisser faire (elle s’éclipse toujours quand il y a risque d’un conflit militaire) ; elle a d’autres sources d’approvisionnement et elle sait qu’elle reviendra dans la région dans quelque temps, quand tout se sera calmé.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...