Édition du 19 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Politique d’austérité

Le FRAPRU et ses groupes membres participeront à la grève sociale du 1er mai

MONTRÉAL, le 28 avril 2015 - Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et ses 28 groupes membres participants de Montréal, Québec, Gatineau, Sherbrooke, Trois-Rivières, Saguenay, Rimouski ainsi que de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Montérégie seront partie prenante de la grève sociale déclenchée au Québec, à l’occasion du 1er mai, Journée internationale des travailleurs et des travailleuses. Ils se joindront à un vaste mouvement de grève contre les politiques d’austérité du gouvernement Couillard qui y impliquera quelque 600 organisations communautaires, féministes, syndicales et étudiantes partout au Québec.

Le FRAPRU et ses groupes membres participeront à la grève, en suspendant toutes leurs activités régulières, en référant les demandes de service de locataires à la Régie du logement et aux bureaux des membres de l’Assemblée nationale et en participant à toutes sortes d’activités de mobilisation et de sensibilisation, incluant des actions de perturbation économique.

François Saillant explique que « chaque jour, le FRAPRU et ses membres sont à même de constater les dégâts causés par les politiques d’austérité, y compris chez les personnes et les familles qui sont déjà les plus vulnérables ». Il cite comme exemples la coupe de moitié du financement de nouveaux logements sociaux opérée dans le dernier budget Leitão, de même que la succession de modifications visant à réduire le niveau de prestations déjà indécent accordé aux personnes assistées sociales. Il ajoute qu’ « en coupant dans les services publics, le gouvernement se décharge de ses responsabilités sur le dos d’organismes communautaires, dont ceux de défense collective des droits, qu’il sous-finance de surcroit ».

Le FRAPRU blâme le gouvernement Couillard pour avoir totalement ignoré les solutions budgétaires et fiscales mises de l’avant par plusieurs organismes et qui lui aurait permis d’éviter le saccage actuel des services publics et des programmes sociaux, en mettant davantage à contribution les banques et autres institutions financières, les entreprises pharmaceutiques et les contribuables à très haut revenu.

Sur le même thème : Politique d’austérité

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...