Édition du 5 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Europe

Les événements du mois dernier à Moscou ont entraîné une crise politique à l’échelle nationale.

Son trait distinctif est l’incapacité des autorités à « gouverner à l’ancienne », combinant méthodes politiques et répression. Le mécanisme qui préserve la légitimité du pouvoir par le biais d’élections contrôlées avec une participation faible et une victoire prévisible de Russie unie ne fonctionne plus.

photo et article tiré de NPA 29
http://npa29.unblog.fr/2019/08/19/russie-msr-2/

La première sonnette d’alarme du Kremlin a été donnée aux élections régionales de l’année dernière, au cours desquelles les candidats au poste de gouverneur progouvernemental ont échoué lamentablement à Vladimir, à Khakassia et à Vladivostok.

Le vote de protestation qui s’y déroulait était associé non seulement à l’agenda régional, mais surtout au mécontentement général face à la pauvreté croissante et aux réformes antisociales – principalement l’augmentation de l’âge de la retraite. Les prochaines élections à Moscou et dans d’autres régions renforcent et radicalisent cette tendance.

Un refus flagrant de permettre aux candidats indépendants (y compris aux militants de gauche et aux organisations sociales telles que Sergei Tsukasov) de voter est une conséquence directe de leurs chances réelles de gagner.

Une campagne déjà active de collecte de signatures dans un certain nombre de districts a montré une augmentation du nombre d’électeurs dissdents, dont l’arrivée dans les bureaux de vote le 8 septembre pourrait faire tomber le scénario des autorités de la ville.

Les premières actions de rue ont également montré un haut niveau de mobilisation. Après le rassemblement de masse du 20 juillet, les autorités ne comptent que sur la force, ce qui les conduit dans une impasse.

Les manifestations en cours ne sont pas des bourgeois libéraux, comme disent certains soi-disant « Gauche-patriotes », mais démocratique, unissant différents groupes sociaux et politiques.

Non seulement les Moscovites ordinaires, les pétersbourgeois, les habitants d’autres villes sont en mesure d’influencer la prise de décision dans leurs villes, mais également l’équilibre du pouvoir entre les travailleurs et l’élite oligarchique à travers le pays.

Aujourd’hui, nous luttons non seulement pour des élections équitables, mais également pour la participation des masses à la vie politique : par le biais d’élections, de grèves, de rassemble-ments et de toutes les formes d’auto-organisation. Mais même une démocratie limitée effraie l’oligarchie dirigeante, provoquant les fantômes de la lutte de classe et de la révolution sociale.

Le Kremlin utilise déjà le modèle du « cas du marais », désignant les manifestations pacifiques comme des émeutes organisées de l’étranger. Comme en 2012, les principales victimes de la répression sont des participants ordinaires choisis au hasard dans les rassemblements. Le message principal est que quiconque se présente peut se retrouver en prison. Il y a sept ans, cela fonctionnait partiellement, mais ce n’est plus le cas.

La croissance de la pauvreté et du mécontentement social concerne de plus en plus non seulement la classe moyenne inférieure mais également les travailleurs, les jeunes et les habitants des régions. Beaucoup d’entre eux n’ont rien à perdre.

Les principales leçons tirées des « manifestations de marécages » de 2011-2012 – la nécessité d’une coalition politique large, l’inclusion des régions, l’importance des exigences sociales – doivent être apprises.

Le devoir de la gauche est non seulement d’appuyer inconditionnellement le mouvement populaire, mais également d’introduire dans les manifestations les exigences de la justice sociale, l’élimination complète des grandes entreprises du pouvoir.

Le MSR appelle toutes les forces démocratiques, les syndicats libres et les mouvements de défense de l’environnement à coordonner leurs actions, à élargir la géographie des manifestations et à créer une solidarité mutuelle.

Déclaration de RSD sur la crise à Moscou14/08/2019

Mouvement socialiste russe

http://anticapitalist.ru/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Europe

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...