Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Dossier : contre l’agression militaire contre l’Ukraine !

Les femmes l’exigent : Non à la guerre en Ukraine, Non à l’OTAN !

La tension et l’escalade militaire, qui ont eu lieu en Europe de l’Est ces derniers jours et qui ont atteint leur apogée suite aux déclarations de Vladimir Poutine, ont des conséquences dangereuses pour les peuples d’Europe, de Russie et d’Ukraine.

Les envois quotidiens de soldats et la course à l’armement dans le cadre du bellicisme de l’impérialisme rendent la situation très préoccupante. Le monde est une fois de plus au bord d’une terrible guerre, après les ambitions impérialistes, au nom d’intérêts économiques, désireux de prouver ses prétentions à un grand État. Le coût de cette guerre sera très lourd, surtout pour les peuples d’Ukraine, de Russie, d’Europe et de tous les pays de la région.

Depuis sa création, la Marche mondiale des femmes a affirmé son engagement dans la lutte pour la paix et le rejet de la guerre et de la militarisation de la société. Parce que la guerre est l’une des expressions les plus vivantes de la discrimination dont sont victimes les femmes et les enfants.

La coordination de la Marche mondiale des femmes de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord – MENA dénonce la guerre contre le peuple ukrainien, qui cible particulièrement les femmes et les enfants. Nous soulignons l’ampleur de l’impact de cette guerre sur la région arabe, en particulier les zones de conflit sur les femmes et les enfants en Palestine, au Yémen, au Liban et en Syrie. Nous exprimons notre inquiétude face aux attaques contre les femmes et les enfants, contre leur droit à la paix et à la sécurité ; et aussi la crainte que la population subisse le même sort que les femmes et les enfants palestiniens à cause du vol de leurs terres et des attaques quotidiennes contre les besoins fondamentaux de la vie, dans le respect des droits de l’homme et de la légitimité universelle depuis 1974, la guerre de l’entité sioniste contre le peuple palestinien.

Nous, la Marche Mondiale des Femmes, rejetons toute menace et attaque militaire contre un Etat souverain. L’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Ukraine doivent être respectées. Les États-Unis et OTAN devraient annoncer qu’ils ont retiré leurs mains de l’Ukraine, et devraient cesser d’envoyer des armes et des munitions à ce pays dès que possible. L’impérialisme répète ce qu’il a fait en Irak et en Syrie, cette fois-ci d’une manière différente en Ukraine, et une fois de plus il fait souffrir les peuples du monde. Le conflit entre les grandes puissances fait payer un lourd tribut à l’humanité.

La Marche mondiale des femmes est solidaire de toutes les forces politiques et sociales en Ukraine, en Russie et dans le monde entier qui défendent une solution pacifique à la guerre.

Nous, avec notre position anti-impérialiste et anti-guerre, mobiliserons les femmes dans la lutte contre la guerre en Ukraine et dans la région.

Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer !

Marche mondiale des femmes, 24 février 2022.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Dossier : contre l’agression militaire contre l’Ukraine !

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...