Édition du 17 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Dossier : contre l’agression militaire contre l’Ukraine !

Russie-Ukraine : Réactions des syndicats de l'Europe de l'est

Plusieurs déclarations

L’Ukraine résiste à l’agression de la Fédération de Russie (FR) depuis 2014. À la suite de cette agression, la Crimée ukrainienne a été annexée, des parties des régions de Lougansk et de Donetsk en Ukraine ont été occupées. Au cours des huit dernières années d’agression de la FR, l’Ukraine a perdu des dizaines de milliers de vies humaines, plus de 1,5 million de nos citoyens ont été contraints de devenir des personnes déplacées à l’intérieur du pays.

Déclaration commune de syndicats ukrainiens
Tiré de Entre les lignes et les mots

Dans le même temps, la guerre et la menace d’une invasion à grande échelle minent l’économie ukrainienne. Cela se traduit par des pertes d’installations industrielles et d’infrastructures sur les territoires occupés, l’arrêt des investissements. Tout cela a des conséquences sur les revenus et les emplois des travailleurs qui luttent pour la paix et le développement démocratique de leur pays.

Le président de la Fédération de Russie, V. Poutine, par son décret du 21 février, a reconnu les républiques autoproclamées de Luhansk et de Donetsk comme des États souverains et indépendants.

La reconnaissance de ces républiques autoproclamées est une violation du droit international et la destruction du système de sécurité qui a été développé après la Seconde Guerre mondiale et l’effondrement de l’URSS, ainsi qu’un acte de violation de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine avec la sortie de facto de la RF des accords de Minsk.

En outre, le 21 février, la Fédération de Russie a commencé à faire entrer officiellement des troupes russes dans le territoire occupé des régions de Louhansk et de Donetsk en Ukraine (l’armée mercenaire et les forces professionnelles russes portant les signes d’identification des forces armées des républiques autoproclamées de Louhansk et de Donetsk ont déjà été déployées illégalement sur les territoires occupés). Les forces armées ukrainiennes respectent strictement le régime de cessez-le-feu. Elles ne mènent aucune action militaire ou illégale dans les territoires occupés. Dans le même temps, sur le territoire contrôlé par l’Ukraine, les civils des régions de Donetsk et de Louhansk souffrent depuis une semaine des tirs d’artillerie incessants en provenance des territoires occupés.

En outre, la FR mène une campagne enragée pour discréditer l’armée ukrainienne en diffusant une désinformation massive, des provocations, des bombardements sous un faux drapeau dans les régions de Louhansk et de Donetsk afin de trouver un casus belli pour déclencher une guerre à grande échelle. La position officielle de l’Ukraine, qui a été annoncée à plusieurs reprises, est fondée sur la recherche d’une voie politique et diplomatique pour le retour des territoires occupés.

Au nom des organisations syndicales, nous exprimons notre profonde gratitude envers les pays, les organisations, les politiciens et les personnes qui ont soutenu l’Ukraine pendant toutes ces années.

Nous demandons aux syndicats et aux organisations publiques de fournir un soutien solidaire à la population ukrainienne dans la lutte contre l’agression de la FR, et d’empêcher une guerre à grande échelle en Europe, qui peut changer instantanément le mode de développement des pays européens et l’architecture de l’ordre mondial.

Nous demandons de diffuser la Déclaration des syndicats ukrainiens sur les ressources web des syndicats, dans les médias sociaux et les messageries.

Le peuple d’Ukraine résistera et gagnera la lutte pour son indépendance, son intégrité territoriale et son choix civilisationnel.

#StopRussianAggressionInUkraine (Arrêtez l’agression russe en Ukraine)

Syndicats signataires :

Travailleurs de l’industrie et de l’énergie nucléaires d’Ukraine

Syndicat des travailleurs des industries métallurgiques et minières d’Ukraine

Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine

Union des travailleurs de l’énergie et de l’industrie électrotechnique d’Ukraine

Union des travailleurs de l’industrie pétrolière et gazière d’Ukraine

Union des travailleurs de l’industrie chimique et pétrochimique d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de la construction d’avions et de machines d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de l’industrie de la défense d’Ukraine

Syndicat des travailleurs de la radio, de l’électronique et de la mécanique d’Ukraine Syndicat des travailleurs de l’automobile et de la machinerie agricole d’Ukraine Syndicat de la construction mécanique et de la métallurgie d’Ukraine

Union des employés d’État d’Ukraine Union des travailleurs de la santé d’Ukraine

Syndicat de l’économie municipale, de l’industrie locale, des services à la population d’Ukraine

Syndicat des travailleurs des installations gazières d’Ukraine

Union des travailleurs sociaux d’Ukraine

23 Février 2022

http://www.laboursolidarity.org/Declaration-commune-de-syndicats

*****
Tiré de Entre les lignes et les mots
https://entreleslignesentrelesmots.blog/2022/02/28/ukraine-russie-4/

La Russie a attaqué et commencé l’invasion de l’Ukraine

Chers frères et sœurs !

Le 24 février, à 5 heures du matin (heure de Kiev), la Russie a lâchement attaqué et commencé l’invasion de l’Ukraine.

Les principales villes ukrainiennes Odesa, Mariupol, Kharkiv, Tchernihiv, ainsi que les oblasts [entité administrative] de Donetsk et de Louhansk sont attaqués. Les aéroports près de Kiev ont également été attaqués. L’armée et le peuple ukrainiens défendent leur terre.

Aujourd’hui, nous devons nous battre pour notre liberté, notre démocratie et notre paix.

La Confédération des syndicats libres d’Ukraine appelle toutes les organisations syndicales mondiales, les frères et sœurs des syndicats de différents pays à la solidarité.

Le KVPU appelle à poursuivre et à renforcer la pression diplomatique et économique internationale sur la Fédération de Russie et à prendre toutes les mesures possibles pour arrêter la guerre et forcer le retrait de ses forces du territoire de l’Ukraine. Un ensemble efficace de sanctions doit être imposé immédiatement contre la Fédération de Russie. Nous appelons à fournir toute l’assistance possible à l’Ukraine.

Nous devons nous unir pour arrêter la guerre et assurer la paix en Ukraine, en Europe et dans le monde entier.

Comme nous l’avons déjà informé, le Président de la Fédération de Russie V. Poutine, par son décret du 21 février, a reconnu les républiques autoproclamées de Luhansk et de Donetsk comme des États souverains et indépendants. En outre, le 21 février, la Fédération de Russie a commencé à faire entrer officiellement les troupes russes dans le territoire occupé des régions de Luhansk et de Donetsk en Ukraine.

Ainsi, selon le droit international humanitaire, la Russie a admis déclencher un conflit armé international.

Nous voulons souligner à nouveau que l’Ukraine a observé le régime de cessez-le-feu et respecté les accords, qu’elle n’a pas mené d’actions militaires ou illégales dans les territoires occupés. C’est la Russie qui a commencé l’agression en 2014. Ce sont les forces russes qui ont bombardé les villes de la région de Donetsk et de Luhansk cette semaine. Aussi, nous appelons à ne pas croire la propagande russe.

Non seulement l’indépendance de l’Ukraine, mais aussi la sécurité de l’Europe entière et l’avenir du monde dépendent de notre réponse commune et de notre solidarité.

L’union fait la force !

Le président de la Confédération des syndicats libres d’Ukraine

Mykhailo Volynets, 24 février 2022

http://www.laboursolidarity.org/Declaration-commune-de-syndicats
*******
Tiré de Entre les lignes et les mots ( textes qui suivent aussi)
https://entreleslignesentrelesmots.blog/2022/02/26/textes-sur-lukraine-3/

Déclaration du Comité exécutif du Congrès des syndicats démocratiques de Biélorussie

Aucune nation au monde ne souhaite la guerre. Les peuples russe, ukrainien et bélarussien ne font pas exception. Peu de peuples dans le monde ont subi des pertes aussi terribles et sacrifié la vie de dizaines de millions de leurs citoyens dans leur histoire comme l’ont fait nos trois peuples, des peuples qui sont si proches les uns des autres. Et le fait que le gouvernement russe ait déclenché une guerre contre l’Ukraine aujourd’hui ne peut être compris, justifié ou pardonné. Le fait que l’agresseur ait envahi l’Ukraine depuis le territoire du Belarus avec le consentement des autorités bélarussiennes ne peut être ni justifié ni pardonné.

Des choses irréparables se sont produites, et leurs conséquences à long terme sur la vie de plusieurs générations empoisonneront les relations entre Russes, Ukrainiens et Biélorusses. Au nom des membres des syndicats indépendants du Bélarus, des travailleurs de notre pays, nous nous inclinons devant vous, nos frères et sœurs ukrainiens. Nous vous présentons nos excuses pour la honte, la honte que le gouvernement biélorusse a imposée à tous les Biélorusses, en étant devenu l’allié de l’agresseur et en lui ayant ouvert la frontière avec l’Ukraine.

Toutefois, nous tenons à vous assurer, chers Ukrainiens, que la grande majorité des Biélorusses, y compris les travailleurs, condamnent les actions irréfléchies du régime biélorusse actuel qui tolère l’agression russe contre l’Ukraine. Nous exigeons une cessation immédiate des hostilités et le retrait des troupes russes d’Ukraine, ainsi que du Bélarus.

En cette période difficile et fatidique, nous déclarons que nos esprits et nos cœurs sont avec vous, chers Ukrainiens. Nous vous souhaitons de résister et de vaincre.

Vive le Belarus ! Gloire à l’Ukraine !

Congrès des syndicats démocratiques de Biélorussie

http://www.laboursolidarity.org/Ukraine-declaration-du-Comite

******
Une déclaration du Comité national de l’OZZ Inicjatywa Pracownicza (Syndicat d’initiative des travailleurs) sur l’agression russe contre l’Ukraine, 24 février 2022.

Au vu de l’invasion des troupes russes sur l’Ukraine, le Comité national d’OZZIP souhaite exprimer sa solidarité envers les civils ukrainiens, les syndicats ukrainiens et les citoyens ukrainiens vivant et travaillant en Pologne. Nous sommes également solidaires des citoyens de la Fédération de Russie qui protestent contre la guerre et le militarisme en général. Les conflits militaires servent les élites financières qui s’enrichissent grâce au commerce des armes et à l’exploitation des ressources naturelles, ainsi que les gouvernements qui construisent leur capital politique sur la menace de guerre. L’impérialisme – peu importe qui est derrière – est toujours contraire aux intérêts des travailleurs, quelle que soit leur nationalité.

Pour des millions de travailleurs, la bataille mondiale pour le pouvoir et la richesse entraîne la mort, la destruction et une pauvreté encore plus grande. Les travailleurs se battent en première ligne de guerres qu’ils n’ont pas provoquées. Leurs maisons s’effondrent sous les bombes et les roquettes.La semaine dernière, la population ukrainienne a été choquée d’apprendre que des politiciens et des oligarques quittaient l’Ukraine à bord de jets privés et d’avions affrétés. Les syndicats et les organisations sociales ukrainiens ont demandé la nationalisation de leurs richesses et leur affectation au soutien de la population civile.

Plus d’un million de citoyens ukrainiens vivent et travaillent en Pologne. Leur nombre augmente également dans les rangs de notre syndicat. Les travailleurs ukrainiens souffrent de conditions de travail très difficiles, souvent en dessous du salaire légal et avec des horaires non réglementés. Le déclenchement de la guerre entraîne une anxiété supplémentaire concernant les êtres chers qu’ils ont laissés dans leur pays et un avenir incertain. À partir d’aujourd’hui, ils doivent partager leur temps entre la lutte pour la survie en Pologne et le suivi de l’actualité avec les bombes qui tombent sur leur ville natale.

Nous souhaitons exprimer notre entière solidarité avec nos camarades et toutes les victimes de la guerre. De plus, nous souhaitons déclarer que nous serons présents à toutes les manifestations anti-guerre.

Non à la guerre ! Oui à la solidarité internationale des travailleurs !

http://www.laboursolidarity.org/Contre-la-guerre-pour-la

******
Communiqué de la Confédération du travail de Russie (KTR)

La Confédération du Travail de Russie, en tant que partie du mouvement syndical international, considérant ses responsabilités directes envers les travailleurs de Russie, d’Ukraine et du monde entier, et reconnaissant son rôle dans la promotion et la garantie de la paix entre les peuples, est extrêmement perturbée par les événements qui se déroulent actuellement.

La Confédération du travail de Russie est convaincue que tous les désaccords et toutes les contradictions, aussi profonds et anciens soient-ils, doivent être résolus par des négociations, sur la base de la bonne volonté et de l’adhésion au principe de la paix mondiale. Cette vision fait partie intégrante de la perspective mondiale et antimilitariste du mouvement ouvrier depuis plus d’un siècle, et s’est concrétisée par la création d’institutions et de mécanismes internationaux chargés de garantir la paix.

La Confédération du travail de Russie constate, avec une grande amertume, que ce sont les travailleurs de nos pays, des deux côtés, qui souffrent en conséquence directe du conflit militaire. L’intensification du conflit menace de provoquer un choc dévastateur sur les économies et les systèmes de soutien social de nos nations, ainsi qu’une baisse du niveau de vie des travailleurs. Elle ouvrirait la porte à une vague massive de violations des droits du travail des citoyens travailleurs.

Compte tenu de tout ce qui précède, la Confédération du travail de Russie exprime sa conviction de la nécessité de mettre fin à l’action militaire, aussi rapidement que possible, et de renouer le dialogue et la coexistence pacifiques entre les peuples multinationaux de Russie et d’Ukraine.

Le Conseil de la Confédération du Travail de Russie

Le 25 février 2022

http://www.laboursolidarity.org/Communique-de-la-Confederation-du

******
Stop à l’agression russe en Ukraine ! Pour une Ukraine libre et souveraine pour les travailleurs et travailleuses !

Déclaration du Réseau syndical international de solidarité et de luttes.

Jeudi 24 février, la Russie a commencé son opération militaire en Ukraine après que Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des territoires de Donetsk et de Louhansk.

Les troupes russes ont envahi le territoire du Donbass, attaquant des installations militaires suspectes. Des rapports et des enregistrements font état de bombardements et d’attaques terrestres dans toute l’Ukraine, y compris dans la capitale Kiev.

Les offensives du gouvernement Poutine visent à affaiblir la résistance militaire afin de renverser le gouvernement Zelensky, qui est subordonné aux intérêts impérialistes des États-Unis, de l’OTAN et de l’Union européenne.

Nous ne pouvons pas accepter la répression militaire et l’intervention contre le peuple qui est le fait de la Russie ; il est tout aussi inacceptable d’ouvrir un espace quelconque aux représentants de l’impérialisme qui cherchent à étendre leur domination avec des guerres qui garantissent le profit et plus de pouvoir pour les capitalistes.

L’invasion militaire russe a des conséquences dramatiques en termes de déplacement de populations, de régression des conditions de vie des travailleurs et travailleuses, de régression des libertés syndicales et autres libertés démocratiques.

La guerre ne profite qu’aux puissants, aux marchands d’armes et aux capitalistes. Les travailleurs, travailleuses, le peuple subiront la mort, la privation de liberté, le viol et le pillage, la destruction. Les conséquences militaires et économiques vont au-delà du territoire de l’Ukraine.

Mais contrairement à ce que les gouvernements, le patronat et la bourgeoisie européennes voudraient nous faire croire, il y a déjà beaucoup d’autres guerres dans le monde ! Elles sont alimentées par les ventes d’armes de ceux qui font semblant de regretter cette guerre en Ukraine. Être contre la guerre, c’est rejeter le militarisme, la course aux armements, les ventes d’armes…..

Nous condamnons et dénonçons l’agression de la Russie contre l’Ukraine et exprimons notre entière solidarité avec le peuple attaqué. Pour l’autodétermination des peuples d’Ukraine et pour une Ukraine libérée des griffes de la Russie, de l’OTAN et des impérialistes américains et européens !

Troupes russes hors d’état Ukraine !

Dissolution de l’OTAN. Débarrassons-nous des troupes et des bases américaines dans les pays d’Europe occidentale et orientale !

Nous appelons les organisations du réseau syndical international de solidarité et de luttes à se joindre aux mobilisations anti-guerre dans les prochains jours.

Soutien à ceux et celles qui, en Russie, rejettent la politique de Poutine parce qu’ils et elles se battent pour la paix, la solidarité entre les peuples, contre le nationalisme et l’extrême droite. Soutien aux personnes résidant en Ukraine, qui rejettent toute politique xénophobe, d’exclusion ou fasciste.

Solidarité avec les syndicalistes indépendants d’Ukraine, de Russie, de Biélorussie, de Pologne, … dont nous relayons les revendications et les expressions sur le site du Réseau.

http://www.laboursolidarity.org/Stop-a-l-agression-russe-en

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Dossier : contre l’agression militaire contre l’Ukraine !

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...