Édition du 12 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Fonction publique

Les investissements dans la fonction publique, un moteur pour l'économie canadienne ? (IRIS)

MONTRÉAL, le 25 sept. 2019 - Investir dans la fonction publique fait croître l’économie. Alors que la question du nombre de fonctionnaires surgit régulièrement en campagne électorale, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomique (IRIS) a analysé les données de retombées économiques pour chacune des provinces et territoires au Canada depuis les années 1980. Malgré ses effets bénéfiques, la note socioéconomique publiée aujourd’hui relève une tendance générale à la diminution relative du nombre d’emplois dans la fonction publique, notamment au niveau fédéral où 25 000 emplois ont été supprimés en 2011.


Effet multiplicateur de chaque M$ investi dans la fonction publique fédérale sur le PIB des provinces et territoires (Groupe CNW/Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS))

Dans toutes les provinces

L’étude montre l’effet structurant de la fonction publique dans la stabilité économique, la relance qui suit une crise de même que pour les régions dont l’économie est peu diversifiée. « Les dépenses dans la fonction publique contribuent à la vitalité économique de toutes les provinces et tous les territoires canadiens », indique d’entrée de jeu François Desrochers, chercheur associé à l’Institut. Coauteur de l’étude, Bertrand Schepper ajoute qu’« en moyenne, chaque dollar investi dans la fonction publique fédérale génère des retombées de 1,77 $. »

Transition écologique

Ces retombées sont encore plus grandes dans les régions dont l’économie est peu diversifiée. « L’argent dépensé dans la fonction publique a des impacts plus grands sur l’emploi et le PIB dans les provinces qui ont une plus faible diversité industrielle, analyse M. Desrochers. D’un point de vue économique, investir dans ces provinces permettrait d’augmenter leur résilience et pourrait faire partie d’une stratégie de transition hors des énergies fossiles. »

Femmes et marché du travail

Enfin, le secteur public, qui engage plus de 63 % de femmes, offre des emplois de meilleure qualité que la moyenne. « La présence d’une fonction publique forte contribue à réduire les inégalités entre les hommes et les femmes sur le marché du travail », conclut ainsi Bertrand Schepper.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Fonction publique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...