Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

Les syndicats du Canada se joignent à la #JourneeRoseVirtuelle en appelant à nouveau à la solidarité pour lutter contre l’homophobie et la transphobie

En 2020, nous célébrons la Journée rose internationale – une journée de sensibilisation et de lutte contre l’intimidation et le harcèlement homophobes et transphobes – dans un contexte de pandémie mondiale.

Alors que bon nombre d’entre vous #restezchezvous, nous devons néanmoins rester conscients de la menace de la violence homophobe et transphobe qui persiste en ligne, à la maison et pour ceux qui sont en première ligne.

« Cette année, nous prenons des mesures virtuelles pour lutter contre ce problème, en nous joignant à d’autres partout au monde pour une #JourneeRoseVirtuelle, » déclare Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada. « La solidarité est une grande force de notre mouvement syndical. La #JourneeRoseVirtuelle est une occasion pour les leaders du mouvement syndical, du monde des affaires et du gouvernement, ainsi que les gens ordinaires, de lutter ensemble contre l’homophobie et la transphobie partout et sous toutes ses formes. »

Les syndicats du Canada doivent contribuer à éduquer et à valoriser nos membres afin que tous les milieux de travail soient accueillants et inclusifs. Dans le contexte de COVID-19, notre gouvernement fédéral doit intensifier ses efforts pour que les personnes LGBTABI ne soient pas laissées pour compte pendant et après la pandémie.

Partout au monde, les communautés LGBTABI sont démesurément les victimes de harcèlement et de violence.

Selon les recherches d’Égale Canada, « environ 47 % des travailleuses et travailleurs LGB (au Canada) ont fait l’objet de harcèlement ou de violence au travail en raison de leur attirance sexuelle (orientation), tandis qu’environ 90 % des personnes transgenres et ayant une variance de genre ont rapporté avoir subi du harcèlement ou de la violence au travail en raison de leur identité de genre et d’expression. »

« Chaque personne a un rôle à jouer pour mieux protéger les droits des personnes LGBTABI et veiller à ce qu’elles aient le soutien qui leur est nécessaire dans nos lieux de travail, dans nos syndicats et dans nos collectivités, » indique M. Rousseau. « Notre gouvernement fédéral doit diriger les efforts en menant spécifiquement une analyse comparative entre les sexes plus des répercussions de la pandémie et en veillant à ce que les fonds d’urgence supplémentaires soient disponibles pour aider les organismes et les communautés LGBTABI à traverser cette crise. »

Vous pouvez souligner la Journée rose internationale :

- en identifiant votre syndicat et en prenant une photo de vous en rose afin de la partager en ligne avec le mot-clic #JourneeRoseVirtuelle ;

- en téléchargeant la plus récente ressource du CTC Travailleuses et travailleurs en transition et en apprenant à être un allié dans votre milieu de travail dès maintenant ;

- en lisant, partageant et soutenant les demandes de plus de 100 organisations LGBTABI pendant la pandémie de COVID-19 (en anglais seulement).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...