Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Les syndicats membres de la FEC-CSQ en route vers la grève

QUÉBEC, le 23 févr. 2021 - Plusieurs syndicats affiliés à la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) seront en action cette semaine pour réclamer un déblocage des négociations. « Cela fait maintenant plus d’un an que nous sommes à la table de négociation malgré la pandémie ; il faut que les échanges aboutissent pour en arriver à une entente négociée qui permettra de réelles améliorations aux conditions d’exercice de la profession enseignante », de déclarer Lucie Piché, présidente de la FEC-CSQ.

Une déclaration commune sur la grève

Alors qu’une large majorité de voix s’est exprimée au sein de nos assemblées générales en faveur de l’exercice d’un mandat de grève, les représentantes et les représentants des syndicats affiliés ont adopté une Déclaration commune sur la grève afin de rappeler les raisons de cette décision ainsi que la détermination qui les anime.

« Dans le contexte d’enseignement particulièrement difficile qui est actuellement le nôtre, et compte tenu de notre préoccupation constante pour la réussite de nos étudiantes et de nos étudiants, ce vote en faveur de l’exercice d’un mandat de grève a été soupesé avec le plus grand sérieux. Peu importe notre établissement d’appartenance et les différentes régions représentées par notre fédération, nous vivons une lourdeur dans l’exercice de la tâche enseignante, une réalité préexistante que la situation sociosanitaire actuelle n’a fait qu’exacerber. Un sentiment d’épuisement nous habite, amplifié par la perspective d’une négociation actuellement au point mort et la crainte de ne pas obtenir, à terme, une réelle amélioration des conditions d’exercice de notre travail. Nous sommes les témoins quotidiens des difficiles conditions vécues par les étudiantes et les étudiants, et la volonté de les soutenir au meilleur de nos capacités nous anime, tant maintenant que pour les sessions et années à venir », affirment les représentantes et représentants syndicaux.

« Nous avons compris qu’il est plus que temps de rappeler à notre gouvernement sa promesse de faire de l’éducation une priorité nationale », de conclure la présidente de la FEC-CSQ.

Des actions régionales à travers le Québec qui débutent aujourd’hui

Les syndicats membres de la FEC-CSQ, en coordination régionale avec les autres syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), veulent démontrer leur insatisfaction concernant la négociation actuelle avec le gouvernement pour le renouvellement de leurs conventions collectives. Ces activités de mobilisation, notamment du secteur collégial, visent à rappeler que ce sont leurs membres qui tiennent le fort pour assurer aux étudiantes et aux étudiants du Québec l’accès à un réseau collégial de qualité. Plusieurs manifestations sont prévues cette semaine (voir ci-dessous) alors que d’autres actions en coordination avec la CSQ sont à venir.

- Victoriaville : mardi 23 février, à midi, devant le cégep
475, rue Notre-Dame Est, Victoriaville, G6P 4B3

- Drummondville : jeudi 25 février, à 16 heures
641, rue St-Pierre, Drummondville (devant le bureau du ministre Lamontagne)

- Bas-Saint-Laurent : jeudi 25 février, à Rivière-du-Loup, Rimouski, Matane et Amqui

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...