Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Logement social plus constructif…

Que l’on construise en se souciant de l’environnement, la construction et les besoins de logement n’est pas une raison de créer des problèmes à notre environnement. Le ciment et l’asphalte sont des produits dangereux en ville, ils rendent les sols imperméables. Les promoteurs doivent planter des arbres et ne pas couper les forêts urbaines.

Tiré du Journal Entrée Libre
file :///C :/Users/ginette/Pictures/logement.pdf

Le logement social semble les seules constructions où l’environnement est dans les cartons. Voir Galt Ouest Vs le carré Belvédère. HLM et logements sociaux L’inflation, l’augmentation des prix de la nourriture, l’augmentation du prix des loyers, l’augmentation des médicaments et l’augmentation des fournitures scolaires exigent de logements subventionnés. Il doit y avoir au cœur d’investissement, la construction d’HLM. Le besoin Sans que l’OMH en fasse de la publicité, 1 000 ménages locataires sont sur la liste d’attente. Cette liste sous-estime les besoins, des gens hébergées en Juillet dernier, personne n’était inscrit sur cette liste.

Le logement social a aussi besoin de l’apport des coopératives et des OSBL en plus des HLM pour apporter des solutions qui répondent aux différents besoins des ménages locataires. C’est nous, au travers du gouvernement qui payons , les argents investis dans le privé vont dans les poches des promoteurs et ne sont pas des actifs.

Pour des solutions à plus long terme, les subventions au privé, c’est se départir de l’argent par les fenêtres. Le logement abordable Le logement abordable  : son principal problème, c’est d’offrir des loyers inabordables, de financer en pure perte le privé, de fournir un logement à des personnes qui n’ont pas besoin de l’aide de l’État et laisser à la rue des familles modestes avec enfants. Cela ne construit pas pour l’avenir, nos membres veulent des choix constructifs. Pragmatique

Pour les membres de l’Association de locataires de Sherbrooke, être pragmatique c’est de trouver des solutions pour en finir avec la crise du logement. Pour Francois Legault le pragmatisme c’est de construire le moins de logement social pour garder le plus d’argent pour ces amis du monde des affaires avec de beaux projets Sherbrooke zone d’innovation c’est le beau projet, mais des ordinateurs quantiques, ça se mange pas. Ce que nous demandons c’est 50 000 logements sociaux sur cinq ans pour le Québec dont 10 000 HLM. On se mobilise depuis le 15 février, et tous les mardis qui suivront. Pour les membres de l’association des locataires être constructif et être pragmatique c’est être dans la rue. Sans mobilisation de la population de Sherbrooke et du Québec, ce serait fini : le logement social et accès logis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...