Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Manifestations au Québec contre les projets écocidaires et pour la justice climatique et sociale !

Le vendredi 19 mars dernier, des manifestations se sont tenues au Québec comme dans différents pays du monde à l’appel du mouvement Friday’s for future (vendredi pour un futur) portée par la jeunesse partout dans le monde.

Justice climatique et justice sociale, le combat de l’heure

Les gouvernements Trudeau et Legault se contentent de promesses face à la crise climatique et à la justice sociale. Ces gouvernements n’écoutent pas les appels des scientifiques à des actions urgentes et importantes. Plus, ils initient des projets (comme la construction d’oléoducs dans l’Ouest canadien) ou de gazoduc au Québec qui vont permettre que se poursuivre la destruction des écosystèmes. Ces gouvernements font de la défense des profits des entreprises leur priorité.

Alors que l’on assiste à une véritable crise climatique et à un recul majeur de la biodiversité, la crise de la COVID a également montré que ce sont les personnes les plus vulnérables qui subissent les plus durement les effets de la crise sanitaire et des bouleversements du climat.

À Québec, plus de 200 personnes interpellent le gouvernement Legault pour qu’ils mettent fin à ces projets écocidaires comme GNL-Québec, Laurentia et le 3e lien.

Le gouvernement Legault a soutenu jusqu’ici le projet GNL-Québec qui va permettre qu’un gazoduc traverse une grande partie du Québec et une usine de liquéfaction du gaz de schiste permettant ainsi l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Nous publions ci-dessous une vidéo des interventions faites durant cette manifestation et qui démontrent la détermination des militant-e-s écologistes face un défi majeur posé dans l’histoire de l’humanité par la crise climatique et l’extinction de plus en plus importante du vivant.

À Montréal, environ un millier de manifestant-e-s marchent pour le climat et la justice sociale


Cette manifestation s’inscrivait dans le cadre de l’appel de la jeune militante suédoise Greta Thunberg. Mais, les revendications ne se limitaient pas à la lutte aux changements climatiques. Les participant-e-s demandaient également le définancement de toutes les polices, la justice migratoire, la régularisation des sans-papiers et la reconnaissance de l’auto-détermination des Premiers peuples. La lutte pour la justice climatique et pour la justice sociale est de plus en plus clairement présentée comme un seul et même combat. À Montréal de nombreux représentant-e-s des Premières nations participaient à la manifestation et plusieurs portaient le drapeau de Warriors.

Des manifestations se sont déroulées dans plusieurs autres villes du Québec et du monde


D’autres manifestations ont eu lieu en Estrie devant le Cégep de Sherbrooke, en Montérégie, à Valleyfield, à Saint-Hyacinthe, à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Saguenay... Et ailleurs sans doute ! Des activités pour la justice climatique ont été organisées dans plus de 60 pays comme la France, la Grande-Bretagne, les Philippines et l’Inde.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...