Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Nomination au ministre de la Famille - La présidente de la FIPEQ-CSQ réagit à la nomination de la nouvelle ministre de la Famille

MONTRÉAL, le 20 oct. 2022 - La présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Valérie Grenon, félicite Madame Suzanne Roy pour sa nomination comme ministre de la Famille.

« Les plus grands enjeux pour la nouvelle ministre seront assurément la pénurie criante de personnel qualifié dans le réseau de la petite enfance et le recrutement de nouvelles responsables en services éducatifs en milieu familial (RSE) afin de combler les places en milieu familial régi et subventionné. En ce sens, j’invite Madame Roy à adopter une approche de collaboration avec les partenaires syndicaux qui proposent des solutions concrètes pour valoriser la profession sans nuire à la qualité des services offerts et en visant des formations les plus complètes possibles », souligne d’entrée Madame Grenon.

« La nouvelle ministre doit s’assurer d’un développement cohérent de notre réseau. Plus particulièrement, il faut miser sur les centres de la petite enfance (CPE) et sur les milieux familiaux régis et subventionnés pour la création de nouvelles places et pour les projets de conversions de garderies privées. Les parents du Québec demandent des places de qualité à tarif réduit et c’est dans ces deux milieux que nous retrouvons ces caractéristiques », poursuit Madame Grenon.

« Les contrats de travail des intervenantes en CPE et en milieux familiaux régis et subventionnés viennent à échéance le 31 mars prochain. Malheureusement, les dernières négociations ont été houleuses, marquées par des moyens de pression et des grèves. Alors que le premier ministre François Legault appelle à gouverner avec humilité, je soumets au gouvernement que ça veut aussi dire de négocier avec respect pour les artisans de notre réseau », termine Madame Grenon.

La FIPEQ-CSQ souligne par ailleurs le travail du ministre de la Famille sortant, Mathieu Lacombe, qui a dû composer avec un réseau morcelé avec la place importante des garderies privées et la pandémie de COVID-19. Elle souligne notamment l’abolition de la modulation des frais pour le réseau subventionné et les rattrapages salariaux accordés aux éducatrices en CPE et aux RSE comme réalisations marquantes de son mandat. Elle rappelle également que des avancées ont été effectuées durant son mandat afin de bonifier des enveloppes dédiées aux enfants ayant des besoins particuliers et que des comités de travail sont à l’œuvre afin d’améliorer les services offerts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...