Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Programme d'habitation abordable Québec - Une catastrophe annoncée pour le logement social, dénonce Andrés Fontecilla

QUÉBEC, le 3 févr. 2022 - Le porte-parole de Québec solidaire en matière de Logement, Andrés Fontecilla, accueille avec beaucoup d’inquiétude le nouveau Programme d’habitation abordable Québec, qui ouvre la porte aux promoteurs privés et n’offre aucune garantie que les nouveaux logements construits resteront abordables à long terme.

« Le Programme d’habitation abordable Québec, c’est une vraie catastrophe annoncée. C’est la mort du logement social et communautaire comme on le connaît au Québec, un modèle qui a fait ses preuves pour répondre aux besoins des gens plus démunis. Encore une fois, la ministre Laforest nous fait la démonstration qu’elle est déconnectée de la réalité du logement. Est-ce qu’elle est ministre de l’Habitation ou ministre de la Crise du logement ? » s’interroge M. Fontecilla.

Destiné à remplacer l’actuel programme AccèsLogis, le nouveau Programme d’habitation abordable Québec présenté ce matin introduit un changement majeur, puisqu’il permettra à des promoteurs privés de recevoir de l’argent public pour construire des logements abordables.

« Les promoteurs privés connaissent la brique et le béton, mais ils n’ont aucune expertise pour créer des milieux de vie adaptés pour les personnes avec des besoins particuliers. C’est le milieu communautaire qui a cette expertise-là. Chaque dollar que la ministre va donner aux promoteurs privés pour du logement abordable, c’est de l’argent qui n’ira pas dans nos communautés pour du logement social. C’est un changement de paradigme inacceptable », fait valoir le député de Laurier-Dorion.

Le député solidaire s’inquiète également du fait qu’en vertu de ce nouveau programme, les promoteurs n’auront plus l’obligation de garantir que les prix des loyers resteront abordables à long terme, ni de loger un minimum de ménages défavorisés admissibles au supplément au loyer.

« Avec ce programme, les promoteurs vont devoir assurer des logements abordables pendant 15 à 35 ans, mais après, il n’y a aucune garantie que ces logements vont rester abordables. La ministre nous magasine une autre crise du logement : c’est une épée de Damoclès qui va pendre au-dessus de nos têtes », conclut Andrés Fontecilla.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...