Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Protection de 17% au Québec - la Nation Innue dénonce la démarche systémique du gouvernement du Québec sur leur Nitassinan

NITASSINAN, QC, le 19 déc. 2020 - Si elle se réjouit du progrès réalisé dans la protection des terres et des eaux au Québec en atteignant 17% de protection terrestre, la Nation Innue tient à dénoncer la démarche du gouvernement du Québec qui ne respecte d’aucune façon les droits et titres ancestraux détenus par les 9 communautés de la Nation Innue sur leur Nitassinan (territoires ancestraux de plus de 800 000 kilomètres au Québec et au Labrador). Cette approche systémique ne respecte pas le processus de gouvernance de création d’aires protégés innues, ne respecte pas plus les obligations constitutionnelles de consultation et d’accommodements, et contredit les fondements mêmes de la réconciliation entamée avec les peuples autochtones.

Selon le vice-chef aux relations extérieures à Pekuakamiulnuatsh Takuhikan et représentant innu à l’assemblée des partenaires du plan Nord, Charles-Édouard Verreault, les résultats auraient pu être différents si le respect des démarches initiées avait été considéré dans tout le processus : « Depuis des années, nous affirmons nos droits et nos titres sur le territoire et nous nous efforçons de contribuer à son développement en acceptant de nous asseoir avec les autres paliers de gouvernements pour faire avancer les choses ; si on nous avait considérés comme on se doit de le faire, les résultats envisagés auraient été encore meilleurs. ».

Les communautés de la Nation Innue abondent dans le même sens. Ils se réjouissent de la progression de la superficie des aires protégées au Québec, en territoire Cri, Inuit et Naskapi, mais dénoncent fortement la démarche retenue par le gouvernement du Québec dans la protection de leur Nitassinan. « Plusieurs enjeux ont à peine été effleurés au seul chapitre de la protection des aires protégées. Tout le travail accompli jusqu’à maintenant se voit relégué au second plan ; et c’est inacceptable ! » d’ajouter le vice-chef Verreault.

« C’est un manque flagrant de transparence et la sortie de cette semaine est rien de moins que de l’improvisation politique qu’il faut dénoncer. Comment le gouvernement du Québec peut-il ignorer les nations qui connaissent le mieux ces territoires et qui peuvent en être de parfaits partenaires ; c’est une insulte pour la Nation Innue » a ajouté celui qui est également l’élu responsable des enjeux en lien avec les travaux du plan Nord et sur les enjeux de protection du Nitassinan.

La Nation Innue tient donc à réaffirmer l’importance du Nitassinan dans le visage territorial du Québec et l’importance de protéger des territoires de grande valeur écologique, culturelle et spirituelle pour les Innus et leur pratique ancestrale. Elle exige que leur processus de protection du territoire et leur gouvernance soient respectés et que les propositions des communautés innues soient remises au centre des discussions en matière de protection du territoire.

Nation Innue

Innu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam (ITUM)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...