Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Québec solidaire présente un nouveau contrat social pour les soignantes

QUÉBEC, le 8 nov. 2021 - Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, et le responsable solidaire en matière de Santé, Vincent Marissal, présentent aujourd’hui un nouveau contrat social pour ramener les soignantes dans le réseau public et offrir des soins de santé de qualité à la population québécoise : le Plan respect.

« Tout le monde le voit bien, les primes annoncées par François Legault ne suffisent pas. Ce que les infirmières veulent, ce n’est pas juste de l’argent, ce sont des horaires décents pour passer du temps en famille. Québec solidaire a fait ses devoirs et a consulté les gens sur le terrain. Ce qu’on propose aujourd’hui, c’est plus qu’un chèque et des vœux pieux : c’est un nouveau contrat social avec les soignantes. C’est la vision d’un éventuel gouvernement solidaire, ce sont des solutions structurantes pour rebâtir le lien de confiance avec les soignantes dès la prochaine année », annonce Gabriel Nadeau-Dubois.

Élaboré dans les derniers mois en consultation avec des infirmières et des professionnelles en soin sur le terrain, le Plan respect propose 10 mesures pragmatiques pour améliorer les conditions de travail dans le réseau public et pour garantir une offre de soins digne de ce nom dans toutes les régions.

« Ce n’est pas aux soignantes de changer, c’est au réseau de la santé. Écoutons-les et elles vont revenir. Le fondement du plan solidaire pour le réseau de la santé, c’est le respect : le respect des soignantes, des patients, des régions et de la population québécoise. Depuis trop longtemps, les soignantes sont étouffées par une culture de gestion autoritaire alors qu’elles sont les mieux placées pour savoir comment faire leur travail. Il est temps de défaire l’héritage toxique de la centralisation en posant des gestes concrets pour des milieux de travail sains partout au Québec », martèle Vincent Marissal.

Des conditions de travail dignes pour un réseau public fort

Pour Québec solidaire, un réseau public fort passe par la fin du recours aux agences de placement privées. Or, la meilleure façon de se sevrer des agences, c’est d’offrir des conditions de travail dignes de ce nom dans le réseau public.

« Sous la CAQ et les gouvernements précédents, travailler dans le réseau de la santé est devenu synonyme de temps supplémentaire obligatoire, d’épuisement professionnel et de gestion autoritaire. Le TSO est un vrai cancer pour le réseau de la santé. Le gouvernement ne peut pas se contenter de réduire le recours au TSO : il doit l’abolir. Au public, la qualité de vie et la conciliation travail-famille feront désormais partie de l’emploi », explique Vincent Marissal.

Avec son Plan respect, Québec solidaire veut redonner le pouvoir aux soignantes :

- En délégant la conception des horaires au personnel soignant, en collaboration avec les gestionnaires qui sont sur l’unité de soin ;

- En favorisant la présence d’infirmières dans les postes de chefs d’unités ;

- En élargissant le champ de pratique des sages-femmes afin de favoriser un plus grand accès aux soins et services de santé et de réduire la charge de travail des infirmières.

Les solidaires proposent également l’adoption d’une loi sur les ratios qui s’appliquera à tous les professionnels de la santé, qu’ils soient syndiqués ou non, et d’une loi sur les lanceurs d’alerte afin de combattre l’omerta dans le réseau de la santé.

Des soins de santé de qualité dans nos régions

Afin de favoriser la rétention du personnel soignant en région, Québec solidaire mise le tout pour le tout et propose un « forfait Grande séduction » :

- Des forfaits d’installation pour aider les travailleurs et les travailleuses du réseau à s’établir en région (frais de déménagement, mise de fonds pour l’achat d’une maison, etc.) ;

- Un élargissement des primes de disparité régionale à toutes les régions éloignées ;

- Une prime-région pour accueillir les stagiaires : bonification de 30% des bourses de soutien déjà prévues pour les stagiaires dans les secteurs-clés de la santé et des services sociaux.

« Tous les Québécois et toutes les Québécoises ont le droit à des soins de qualité, peu importe où ils habitent. La CAQ et les gouvernements précédents ont négligé les régions éloignées. Résultat des courses : des bris de services graves privent les gens des services auxquels ils ont droit, de Ville-Marie à Matane. Un vrai gouvernement des régions doit prendre les grands moyens pour en finir avec le fly-in fly-out et pour donner le goût aux soignantes de s’installer en région avec leur famille », conclut Vincent Marissal.

Retrouvez la version intégrale du Plan respect à l’adresse suivante : http://bit.ly/plan-respect

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...