Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Québec solidaire veut éliminer progressivement les voitures à essence

QUÉBEC, le 26 sept. 2019 - La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a déposé jeudi un important projet de loi visant à éliminer progressivement les voitures à essence à partir de 2030. Il s’agit du deuxième projet de loi visant à protéger l’environnement déposé par Québec solidaire cette semaine.

« Le transport routier est responsable de 34% de nos émissions de GES. C’est le secteur le plus polluant du Québec, et la grosse part de gâteau de ces émissions-là, elle revient au transport de personnes. Pour réduire nos émissions de GES, il faut s’y attaquer en éliminant progressivement les voitures à essence à partir de 2030 jusqu’à l’électrification complète du parc automobile québécois en 2050. Ce n’est pas saugrenu ni radical. Des États comme Israël, la Norvège, la France et la Grande-Bretagne ont déjà emboîté le pas. Et ce ne sont pas exactement des républiques socialistes ! » a expliqué Manon Massé.

Au Québec, grâce à l’hydroélectricité, la voiture électrique est beaucoup plus avantageuse pour l’environnement que la voiture à essence. Selon une étude du CIRAIG commandée par Hydro-Québec, après 150 000 km la voiture électrique québécoise émet 65 % moins de gaz à effet de serre qu’une voiture à essence. Les voitures électriques auront très bientôt une durée de vie plus grande que les voitures à essence et à partir de 2025, leurs tarifs commenceront à être plus compétitifs.

Voici comment Québec solidaire propose d’éliminer les voitures à essence au Québec en trois étapes :

- 2030 : fin de la vente des voitures à essence neuves. Seules les voitures hybrides et électriques neuves seront vendues.

- 2040 : Fin de la vente de voitures hybrides neuves. Seules les voitures électriques neuves seront en vente.

- 2050 : Les voitures à essence ne sont plus autorisées sur les routes et chemins du Québec.

« Ça ne veut pas dire qu’on veut faire disparaître les voitures. On ne construira pas de métro à Saint-Stanislas non plus ! On veut plutôt faire disparaître notre dépendance à l’essence et forcer les constructeurs à s’adapter encore plus rapidement. Déjà, le Ford F-150 électrique est attendu pour 2021 et Harley-Davidson a même dévoilé une moto électrique il y a quelques jours. Ce qu’on propose, c’était nouveau l’an dernier, mais aujourd’hui c’est juste le gros bon sens », a conclu Mme Massé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...