Édition du 18 janvier 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Renouveau politique 2018 - Proposition de fusion entre Québec solidaire et Option nationale

Montréal, le 24 mars 2017 - Lors de leur congrès en mai prochain, les membres de Québec solidaire décideront s’ils donnent le mandat à la direction du parti d’entamer un dialogue formel avec Option nationale et ce, dans l’optique de fusionner les deux formations politiques d’ici la fin de l’année.

Le président et porte-parole de Québec solidaire, M. Andrés Fontecilla, rappelle la proximité des deux organisations. « Québec solidaire et Option nationale ont toujours été proches. Si plusieurs éléments de nos programmes nous rapprochent, il y a tout particulièrement deux propositions fondamentales qui font de nos deux partis de sincères partenaires : notre volonté de concrétiser l’indépendance du Québec et le moyen pour y arriver : l’Assemblée constituante », observe-t-il

« Option nationale partage notre analyse qu’il faut des gestes forts pour débloquer la situation politique actuelle, qui est marquée par l’omniprésence des politiques néolibérales. Le blocage actuel empêche également la tenue d’une démarche constituante vers l’indépendance du Québec. Devant ce constat, les directions des deux organisations en sont venues à la même conclusion : il est temps de réunir dans une seule organisation nos membres indépendantistes et progressistes », continue M. Fontecilla.

Selon le solidaire, l’apport des membres d’Option nationale permettrait des synergies pour revigorer la mobilisation en faveur de l’indépendance. « La fusion avec Option nationale serait un événement marquant dans la jeune histoire de notre parti et, nous le souhaitons tous, dans l’histoire contemporaine du Québec. L’union des membres d’Option nationale et des membres de Québec solidaire consoliderait QS comme un point de ralliement crédible des progressistes et indépendantistes du Québec et positionnerait notre formation comme solution au blocage politique actuel », ajoute le président et porte-parole.

En terminant, M. Fontecilla rappelle que cette proposition n’exclut pas les réflexions qui se poursuivent sur les ententes électorales avec d’autres partis politiques. Dans le cas plus particulier du Parti québécois, les solidaires ne discuteront pas de fusion, mais plutôt de la possibilité ou non d’ententes électorales avec ce parti. À cet effet, des décisions seront également prises lors du même congrès.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...