Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Enfance

Romy et Norah Carpentier : sympathies à la famille et prévention de la violence

Québec, 23 juillet 2020. C’est avec une grande tristesse que tout le Québec a suivi le dénouement de la disparition des fillettes Carpentier qui s’est terminé, malheureusement, de façon tragique. Le ROEQ et ses membres tiennent à offrir leurs sympathies à la mère de ces enfants ainsi qu’à leur famille.

Ces décès, de trop, s’ajoutent à d’autres drames touchant des enfants et nous rappellent la vulnérabilité de ceux-ci face aux adultes. Cette vulnérabilité est accentuée lorsque ce sont des adultes qu’ils connaissent et en qui ils ont confiance. Avant d’être vue comme un problème individuel, la violence faite aux enfants doit être considérée comme un problème social qui doit être analysé, entre autres, sous l’angle des rapports hiérarchiques qui s’établissent souvent entre les hommes et les femmes, entre les adultes et les enfants.

La violence se définit comme un exercice abusif de pouvoir par une personne en situation de force pour contrôler, par différents moyens, une autre personne, et ce, dans le but de répondre à ses propres besoins et désirs, sans égard à l’autre. C’est en considérant cette définition qu’il importe de se mobiliser, comme communauté, comme gouvernement, comme parents et adultes afin de prévenir toutes formes de violence pouvant être faite à un enfant.

Une façon efficace de prévenir la violence est de donner aux enfants les moyens de se protéger contre toute forme d’agression, mais surtout en sensibilisant les adultes à leur rôle en prévention et en les outillant pour venir en aide aux enfants. Cette prévention doit se faire de pair avec des ressources accessibles et disponibles pour les adultes qui en ont besoin.

Un enfant se confie à vous ? Vous avez des doutes sur la situation d’un enfant ?

Visitez le site web www.espacesansviolence.org (https://u7061146.ct.sendgrid.net/ls/click?upn=TeZUXWpUv-2B6TCY38pVLo9sW-2FXsNrDgigTdKYyaha3NNblEHcFgCm5FV5KmhlF1jonyu2_L1Ns99IPi-2FERfPRUrN8ORNVuYnbN-2BeNWOt2roLyw3ZtmGqhgklRDcfGovk-2B8MDhSx-2BxbIpL4SXGqCWCnAejYb8V4DI97buhM8x1xC-2B0SF7lnTtjuETeZb8Fm-2F1-2ByXvmqXVpipyBl9prYmh6Fso4rRqD3I0SSdLFyoXec5jfGA2tSm1jrOCgYGSz7CZpMpQxn4RhrnPKwnP2n2nmIrsdN1WKSq7-2BYBuupVDSmauQTn59FdJ9AbpIBh3Rf4-2FveOGSSUmSOBACVO6ZmOiuU14Xr7FFx2-2Fsud1noRrfEYCLrkzLZ2QYS5L5MD7wgQaB-2FfQM3XBfj8M5xTxnnUi1T7Cb5b7V0tpmVj-2ByU6B6DbBRyMxY-3D

811 : Info-Santé et Info-Sociale (option 2) partout au Québec

Ligne-Parents : 1-800-361-5085

Le programme ESPACE et les organismes ESPACE :

Fondé sur des valeurs et une approche féministe, le programme ESPACE s’adresse aux jeunes de 3 à 12 ans et aux adultes de leur entourage pour prévenir toutes les formes de violence commises envers les enfants. Né en 1989, le ROEQ regroupe les organismes ESPACE présents dans différentes régions du Québec. Le programme ESPACE est unique au Québec. Lorsqu’un organisme ESPACE visite un milieu, c’est l’ensemble de ses parties prenantes qui est sensibilisé et outillé. Par le biais d’ateliers interactifs, de mises en situation et d’exercices adaptés aux différents groupes d’âge, le programme ESPACE aborde toutes les formes de violence : verbale, physique, psychologique et sexuelle, incluant l’intimidation, la négligence et l’exposition à la violence conjugale. Ensemble, adultes et enfants développent un réseau d’entraide ainsi que des stratégies pour être en sécurité, fortes, forts et libres.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Enfance

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...