Édition du 14 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Ruptures dans les services d'obstétrique - « La CAQ doit sortir un plan d'urgence et mettre fin à la longue route parcourue par les femmes enceintes » - Émilise Lessard-Therrien

QUÉBEC, le 4 juin 2021 - Alors que l’unité d’obstétrique à l’hôpital de Ville-Marie, au Témiscamingue, est fermée depuis le 29 avril 2021, la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, implore le gouvernement de mettre en place un plan d’urgence pour mettre fin aux ruptures de services qui obligent des femmes en train d’accoucher à parcourir des centaines de kilomètres afin d’avoir accès à des soins et des professionnels de la santé pour les mener au terme de leur grossesse.

« La situation actuelle met en danger la santé et la sécurité de plusieurs futures mamans et poupons. La fermeture de ce service à Ville-Marie expose les femmes aux risques de rouler une longue distance en plein travail et à la possibilité de mettre au monde leur bébé dans leur véhicule, sur une route sans réseau cellulaire. On est en 2021, pas en 1941, ça n’a aucun sens et ça ne peut plus durer », affirme la députée solidaire.

Présentement, les patientes de Ville-Marie sont redirigées vers l’hôpital de Rouyn-Noranda à 130 kilomètres pour accoucher, ou encore à l’hôpital de Val-d’Or à 240 kilomètres ou de La Sarre à 215 kilomètres en cas de césariennes électives.

« En plus de s’exposer aux dangers de conduire ou d’être dans un véhicule en accouchant, les femmes doivent composer avec l’absence de services prénataux : pas de moniteurs de routine, aucune réassurance s’il y a une perte de liquide ou si le bébé bouge moins, pas d’évaluation pour fausses contractions. On ne va pas passer par quatre chemins, l’absence de services en cas de complications peut être fatale pour le nourrisson ou la mère. Est-ce qu’on va attendre que quelqu’un décède sur la route des naissances avant d’agir ? » ajoute Mme Lessard-Therrien.

Des ruptures aux quatre coins du Québec

« Les bris de services en obstétriques, ce n’est pas seulement dans ma région. On apprenait hier que l’hôpital de Matane est aux prises avec le même problème. Pour un gouvernement qui se dit préoccupé par les régions, c’est gênant de voir à quel point la CAQ ne fait rien pour gérer les crises de santé dans ces régions. Imaginez le stress des futures mamans quand elles ne savent même pas si elles vont pouvoir accoucher dans l’hôpital le plus près. C’est terrible », affirme Émilise Lessard-Therrien.

La députée rappelle aussi que cette rupture de services fragilise l’expertise des infirmières formées en obstétrique qui ne peuvent plus mettre en pratique leurs compétences.

« Ces fermetures ne sont pas seulement dramatiques pour les futures mamans. Elles fragilisent l’expertise des infirmières qui ne peuvent plus mettre en pratique leurs compétences et ça c’est très glissant », conclut la députée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...