Édition du 15 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Garderies

Semaine des services de garde en petite enfance - La CSN demande l'accès pour tous

MONTRÉAL, le 25 mai 2014 - Du 25 au 31 mai, 2014 se déroulera la Semaine des services de garde en petite enfance, alors que continue de planer sur le réseau et sur les familles québécoises la possibilité que soit suspendue l’attribution de nouvelles places à contribution réduite pour les années à venir.

La vice-présidente de la CSN, Denise Boucher, invite d’ailleurs la nouvelle ministre de la Famille, Francine Charbonneau, à abandonner cette idée et à s’assurer plutôt d’ouvrir davantage de places en centres de la petite enfance (CPE) et auprès des responsables d’un service de garde en milieu familial reconnues (RSG). « Il est primordial que chaque enfant de chaque famille québécoise ait accès à ces services, précise-t-elle. Pour cette raison, le gouvernement doit geler les tarifs et opter pour la gratuité pour les familles à faible revenu », ajoute-t-elle. Une augmentation de la contribution des parents risque d’affecter plusieurs familles, une indexation n’est donc pas à privilégier.

Denise Boucher souligne aussi que les services de garde en petite enfance favorisent la conciliation famille-travail. « Grâce à ce réseau, de nombreuses femmes ont pu rejoindre le marché du travail. Les familles peuvent ainsi améliorer leurs conditions de vie et profiter de mesures qui assurent un certain équilibre. »

Rappelons qu’en permettant à plus de femmes de travailler, les services de garde ont contribué à améliorer l’économie. Selon une étude de l’économiste Pierre Fortin, ils rapportent plus au gouvernement qu’ils n’en coûtent (1,05 $ pour chaque dollar investi).

De son côté, le vice-président du secteur privé de la Fédération de la santé et des services sociaux FSSS-CSN, Dany Lacasse, insiste : « Les éducatrices, les RSG et les autres intervenantes et intervenants en service de garde sont les piliers du réseau et leur travail doit être reconnu à sa juste valeur. Leur professionnalisme assure aux enfants des services éducatifs de qualité qui développent leur plein potentiel. À ce titre, elles doivent pouvoir bénéficier de bonnes conditions de travail qui prennent en compte leur expertise », souligne-t-il.

Sur le même thème : Garderies

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...