Édition du 21 décembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Syndicalisme

Signature d'une entente novatrice sur la privatisation - La FSSS-CSN consolide sa lutte à la privatisation en santé et services sociaux

MONTRÉAL, le 16 oct. 2012 - La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) a procédé à la signature d’une entente novatrice sur la question de la privatisation et de la sous-traitance le 10 octobre dernier. Seule organisation syndicale à s’être battue pour obtenir un lieu de négociation sur cette question lors de la dernière ronde de négociation, la FSSS-CSN démontre cette semaine le rôle de leader qu’elle joue dans le domaine de la santé et des services sociaux. Cette entente permettra à notre organisation syndicale de faire des interventions en lien avec la préservation des services publics sur le palier local, régional et national. En ces temps où les scandales de collusion et de corruption s’accumulent en lien avec la perte d’expertise dans les services publics, la signature de cette entente consiste en un nouvel outil pour assurer la transparence du système public de santé. Cela nous permettra aussi d’avoir une plus grande accessibilité aux documents nécessaires pour proposer des alternatives publiques aux projets de privatisation.

Lors de la dernière négociation collective, la FSSS-CSN et la partie patronale s’étaient montrées préoccupées par le maintien et l’efficacité de services publics de qualité, par le maintien et le développement de l’expertise publique ainsi que par la préservation des emplois publics, de telle sorte qu’un comité a été mis en place avec pour mandat d’analyser ces problématiques. Des discussions ont donc eu lieu, notamment sur la question de la réduction du personnel administratif, de la sous-traitance, des partenariats public-privé et du développement de nouveaux services ou des transferts de services. « Cette entente permettra au syndicat d’interpeller directement leur direction d’établissement dans le cadre de l’application du projet de loi 100 concernant la réduction du personnel administratif pour discuter d’alternative susceptible d’en réduire l’impact sur les personnes salariées. », rappelle Josée Marcotte, vice-présidente de la FSSS-CSN.

Confrontés à des problématiques de manque de transparence et de manque de lieu d’échange pour discuter des enjeux liés à la privatisation dans les établissements, les syndicats membres de la FSSS-CSN avaient manifesté leur intérêt pour négocier une entente pour améliorer la situation. « Cette entente est l’occasion rêvée pour les syndicats de s’approprier leur milieu et de développer des alternatives publiques aux projets de privatisation », lance Guy Laurion, vice-président de la FSSS-CSN.

Une entente novatrice qui profitera à tous les partenaires du réseau

L’entente mènera les parties à développer un mécanisme assurant la promotion des services publics. En effet, cette entente rappellera les obligations des employeurs en ce qui concerne le partage de l’information au sujet des contrats d’entreprise et des projets de réorganisation. Elle rappellera aussi l’importance d’une bonne écoute des employeurs face aux projets d’alternatives déposés par les syndicats. Elle mènera de plus à la consolidation de forums locaux où les syndicats pourront faire état de leurs préoccupations sur des enjeux de privatisation et de sous-traitance. Finalement, elle donnera l’occasion à la Fédération de promouvoir des bonnes pratiques menant à la mise en place de forums régionaux.

Prenant résolument le parti de la défense des services publics, les interventions de la FSSS-CSN démontrent que la valorisation, la promotion et la préservation des services publics sont les meilleures solutions pour la société, aussi bien en termes de qualité de services qu’en termes de coûts. « La signature de cette entente est la démonstration claire que les syndicats illustrent la nécessité du maintien des services publics. En effet, dans le contexte actuel de collusion et de corruption, la démonstration de la valeur de l’expertise publique n’est plus à faire », de conclure Guy Laurion.

Sur le même thème : Santé

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...