Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Train stationné - règlements

Monsieur le Premier ministre du Canada,
Madame la Première ministre du Québec,

Étant donné le laxisme dont le gouvernement fédéral fait preuve en matière de sécurité du public, en ce qui concerne le transport ferroviaire, il est extrêmement urgent qu’il prenne des mesures correctives visant en particulier à éviter des catastrophes nationales comme celle survenue à Lac-Mégantic.

Par ailleurs et même si le transport ferroviaire ainsi que les mesures de sécurité contre le terrorisme sont de compétence fédérale, qu’est-ce qui empêche l’État québécois et chacune des municipalités traversées par une voie ferrée d’adopter dès aujourd’hui un règlement précisant l’obligation de sécuriser un train à l’arrêt, stationné dans une municipalité québécoise, en l’absence du mécanicien ?

Les autorités municipales du Québec n’hésitent pas à sévir contre le conducteur d’un véhicule automobile qui ne stationne pas sa voiture correctement, dans une montée ou dans une descente. Or les trains (en particulier s’ils transportent des matières dangereuses) constituent un risque infiniment plus grand à la sécurité des habitants, lorsqu’ils sont stationnés sur le territoire d’une municipalité. Il revient donc, en dernier ressort et face au laisser-faire de l’État fédéral, aux autorités locales (provinciales et municipales) de se montrer particulièrement proactives en matière de sécurité.

Ce règlement pourrait se lire comme suit :

Article 1 - Toute locomotive ou tout wagon laissé en stationnement, quelle que soit la déclivité de la voie ferrée, devra être immobilisé par des freins de sécurité. Le moteur de la locomotive devra être arrêté et la clé enlevée. La locomotive et les wagons devront être verrouillés.

Article 2 - Aucun train ne sera immobilisé et laissé à l’arrêt en dehors des voies de stationnement munies d’un taquet dérailleur ou d’un taquet d’arrêt.
Article 3- Tout train laissé à l’arrêt devra faire l’objet d’une surveillance adéquate, en conformité avec les directives des forces policières locales.
Article 4 - Le non-respect de ce règlement sera puni d’une amende de 10 000 $ par véhicule concerné, pour chacune des infractions commises.

Merci de bien vouloir prendre dans les plus brefs délais toutes les mesures qui s’imposent.

Aimé Lagarde

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...