Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Trois-Rivières, ville TRès ÉCOCIDAIRE ?

Quand j’ai lu sur le site de Radio-Canada1 du 4 avril que le 37ième Gala Radisson avait honoré l’organisation du Grand Prix de Trois Rivière (GP3R), … je me suis dit : c’est un gros poisson d’avril, une farce monumentale, j’ai la berlue, les responsables du Gala sont-ils tombés sur la tête ! Y-a-t-il eu des pressions de la part des lobbyistes du GP3R. qui sont en fait des monomanes du Vroum - Vroum et des « aspirateurs » de vapeurs de pétrole sale brulées.

Ils ont cru au miroir aux alouettes, à la poudre aux yeux de cette organisation écocidaire, qui encourage ( sic ) :

- le projet de partenariat à un laboratoire expérimental d’un nouveau carburant « vert » plus économe mais beaucoup, beaucoup plus cher… , 

- les efforts de reprendre la plantation de végétaux pour réduire leur empreinte environnementale, - on ne sait où, ni combien, ni par et avec qui -

- les actions pour protéger l’environnement qui se font aussi hors-piste, comme le compostage des restes de tables dans les loges - il doit y en avoir des tonnes !

Ils ont ignoré les nuisances très bruyantes qui affectent pendant une ou deux fins de semaine, la circulation locale, et surtout les centaines de résidents de plusieurs RPA ainsi que les malades de l’hôpital qui jouxtent le secteur. Il faut ajouter 20 à 30 000 citoyens propriétaires / locataires qui habitent dans un rayon de 1 à 2 kilomètres des lieux de ces « loisirs » automobiles. Ces victimes auditives non consentantes, qui n’ont jamais été consultées, devraient réclamer et exiger le non gaspillage des fonds publics par nos dirigeants élus, pourvoyeurs de subventions d’un million $$$ et plus, récurrentes annuellement depuis trop longtemps à cette organisation cinquantenaire.

La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières manque complètement d’imagination pour vouloir publiciser une organisation mal venue par une majorité de la population soucieuse, elle, de la protection de l’environnement et de l’impact de ces activités dite récréatives sur le climat. 

Souhaitons que l’imagination parvienne au pouvoir à la ville et à la CCITR : par exemple : remplacer les machines bruyantes et polluantes par des triathlons, des critériums de moyens de locomotion silencieux et sans GES, qui attireraient un tout autre public…

Mais les pétrolières et leurs complices de l’organisation du GP3R ne seront pas contents, contents … !

L’avenir de notre climat s’en porterait bien mieux !

Vive Trois-Rivières TRès verte et non Trois-Rivières TRès ÉCOCIDAIRE

(s) Philippe Giroul, Citoyen trifluvien

1. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1873877/environnement-affaires-entreprises-recompense-courses

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...