Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Islamophobie

Unifor appuie la lutte contre l'exclusion des ressortissants musulmans

TORONTO, le 30 janv. 2017 - Le Fonds de justice sociale d’Unifor donnera 5 000 dollars à l’American Civil Liberties Union (ACLU) pour l’aider à poursuivre sa lutte contre l’interdiction d’entrée raciste et non démocratique décrétée par le président Trump.

« Il est honteux que le président Trump se cache derrière le prétexte de la sécurité pour exercer une discrimination à l’égard des musulmans et exacerber l’islamophobie, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Le recours à la peur pour interdire leur entrée aux États-Unis et provoquer des divisions raciales et religieuses doit être contesté. Nous soutenons l’ACLU dans cette lutte. »

L’ACLU a apporté du soutien aux réfugiés et aux immigrants qui se sont vu refuser l’entrée aux États-Unis et qui ont été détenus dans des aéroports américains à la suite du décret de Trump, lequel interdit aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane de voyager aux États-Unis. Une juge fédérale a accédé à la demande de l’ACLU en prononçant une injonction nationale temporaire qui empêche la déportation de ces ressortissants, mais la bataille juridique se poursuit quant à la légalité du décret.

« Il s’agit d’une attaque directe contre l’égalité, a affirmé Mohamad Alsadi, directeur du Service des relations internationales et des droits de la personne d’Unifor. Le Fonds de justice sociale est solidaire avec tous ceux qui se font chasser des États-Unis à cause de leur religion ou de leur pays d’origine. »

Le Fonds de justice sociale est un organisme de bienfaisance enregistré qui est financé par les cotisations qu’Unifor négocie avec les employeurs lors des négociations collectives. Pour en apprendre davantage sur celui-ci, allez à l’adresse www.unifor.org/fr/a-propos-dunifor/fonds-de-justice-sociale-dunifor.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Islamophobie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...