Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Vaccination obligatoire du personnel en santé - La CSQ redoute les effets pervers sur les services à la population et le personnel en place

MONTRÉAL, le 7 sept. 2021 - Tout en réitérant son appui aux campagnes de vaccination en cours et aux mesures barrières pour limiter les cas d’éclosion dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) dit redouter les effets pervers qu’engendrera la vaccination obligatoire sur les services à la population et le personnel de la santé en place. L’organisation syndicale estime que plusieurs questions cruciales portant sur les effets de la vaccination obligatoire n’ont encore obtenu aucune réponse à ce jour de la part du gouvernement.

La pénurie de personnel en santé étant déjà une réalité quotidienne à laquelle sont confrontés l’ensemble des établissements, la CSQ dit appréhender la pression supplémentaire sur les services à la population et le personnel en place alors que certains feront le choix de quitter volontairement le réseau à cause de la mesure gouvernementale. Pour appuyer son propos, elle cite l’avis sur la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé contre la COVID-19, soumis par le Comité d’éthique de santé publique de l’Institut national de santé publique du Québec, qui met en garde contre les risques importants qui pourraient découler de la vaccination obligatoire1. « Quand on sait que le mieux est l’ennemi du bien, le gouvernement a-t-il vraiment mesuré les conséquences sur les services qui seront engendrées par la vaccination obligatoire du personnel ? La réalité du terrain, c’est que nos établissements de santé vivent de la surcharge et ne peuvent actuellement pas se permettre de perdre qui que ce soit sans affecter les services aux patients ou le personnel en place. Nous continuons d’ajouter notre voix en faveur de la vaccination et des campagnes en cours qui visent l’adhésion plutôt que la coercition parce que, malheureusement, cette pression supplémentaire est la dernière chose dont nos établissements surchargés ont besoin », explique Éric Gingras, président de la Centrale.

La CSQ exercera son rôle

Comme mentionné lors de sa présentation à la commission parlementaire sur la vaccination obligatoire, qui s’est tenue le 27 août dernier, la CSQ confirme qu’elle entend exercer son devoir de représentation de ses membres, conformément à ses obligations prescrites dans le Code du travail. « Des personnes actuellement en emploi dans le réseau de la santé ne pourront pas se faire vacciner pour des raisons légitimes, et nous jouerons notre rôle de défense de leurs droits », conclut le président de la CSQ.

1- Comité d’éthique de santé publique (2021). Avis sur la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé contre la COVID-19, [En ligne], page 3 [https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/3091-avis-vaccination-obligatoire-travailleurs-sante-covid19.pdf].

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...