Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Ajout de 150 millions $ pour les services aux aînés : une annonce à analyser finement

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 3 mars, l’ajout de 150 millions pour les services aux aînés en 2011-2012. En 2012-2013, il y aura un autre ajout de 50 millions $ pour un nouveau total récurrent de 200 millions $ de plus par an. Apparemment, c’est une bonne nouvelle. Mais voilà le genre d’annonce gouvernementale qu’il faut analyser finement pour voir ce qui en est réellement.

On ne sait pas comment seront répartis les 150 millions $ de la première année mais le gouvernement a rendu publique la répartition du total des 200 millions $ de la deuxième année :

14 millions $ pour les unités de convalescence : 200 places, à une moyenne de 70 000 $ par place sur une base annuelle,

81 millions $ pour les ressources intermédiaires : 2500 places, à une moyenne de 32 400 $ par place,

50 millions $ pour les CHSLD : 800 places, à une moyenne de 62 500 $ par place,

5 millions pour l’application du rapport Bergman (maladie d’Alzheimer, etc.),

45 millions $ en maintien à domicile : 15 000 usagers de plus, à une moyenne de 3000 $ par usager,

5 millions $ pour les EESAD (entreprises d’économie sociale en aide domestique).

Ces sommes seront surtout investies dans les régions de Laval, Laurentides, Lanaudière et Montérégie.

Les 45 millions $ de développement en services à domicile s’ajouteront aux 418 millions $ que le Québec y consacrait en 2008-2009. Ce sera donc, en deux ans, une hausse de l’ordre de 11 % de ce poste budgétaire. Divers experts (Yves Vaillancourt et al., Réjean Hébert) estiment que c’est entre 300 et 500 millions $ qu’il faudrait ajouter aux budgets actuels des services à domicile pour répondre aux besoins constatés (La Presse, 6 mars 2008), tenant compte que le Québec fait piètre figure si on le compare aux provinces canadiennes dans ce champ d’action.

Quelques questions :

pourquoi le gouvernement a-t-il fermé 1700 lits de CHSLD depuis 2006 à Montréal et qu’il en ouvre maintenant 800 dans d’autres régions, alors qu’il y a 1420 personnes à Montréal qui attendent à la maison, avec des services insuffisants, une place en CHSLD ?

pourquoi le gouvernement annonce-t-il la création de 2500 places supplémentaires en ressources intermédiaires (pour les personnes ayant besoin entre deux heures et demi et trois heures de soins par jour) alors que 62 % des places en ressources intermédiaires existantes à Montréal ne sont pas certifiées (n’offrent pas une garantie théorique de services de qualité) ? Rappelons que les ressources intermédiaires, ce sont des partenariats public-privé (PPP), avec tous les défauts et effets pervers que cela entraîne.

pourquoi le gouvernement donne-t-il 5 millions $ aux EESAD aujourd’hui alors qu’il leur a coupé 3,5 millions $ hier ?

pourquoi le gouvernement recycle-t-il ses annonces ? Il avait annoncé 80 millions $ par année pendant cinq ans, à compter de 2008, mais on n’a pas vu le versement concret de cette somme après 2009 ?

par Jacques Fournier
organisateur communautaire retraité

Jacques Fournier

Membre du collectif D’abord solidaires de Longueuil, l’auteur est organisateur communautaire retraité.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...