Édition du 25 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Anticosti : les Innus d'Ekuanitshit persistent - « aucun forage avec fracturation ne sera accepté »

EKUANITSHIT, QC, le 10 févr. 2017 - Le Chef du Conseil des Innus d’Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, persiste et signe : « aucun forage ne sera effectué sur l’île d’Anticosti, territoire ancestral Innu, même si le gouvernement du Québec a autorisé illégalement Pétrolia à y effectuer des forages », soutient-il.

Le Chef innu reproche d’ailleurs au gouvernement Couillard son incohérence dans ce dossier, rappelant que Québec a récemment donné son appui à la démarche de reconnaissance de l’île d’Anticosti à l’UNESCO et s’est engagé à protéger tout le territoire de l’île. En même temps, le premier ministre Philippe Couillard affirmait que cet engagement de protection ne changeait rien pour lui et que Pétrolia pouvait aller de l’avant avec ses projets de forages avec fracturation.

« On ne peut pas dire une chose et son contraire. Le patrimoine naturel de cette île doit demeurer intact pour toutes les futures générations. C’est notre devoir, en tant que membres de la Nation Innue, de protéger cette île et ses ressources », affirme le Chef Pietacho.

Le Chef tient donc à réitérer son engagement qu’aucun projet de forage avec fracturation sur le territoire ancestral innu de l’Île D’Anticosti et rappelle que son peuple innu n’a jamais renoncé à ses droits sur ce territoire.

Anticosti reçoit présentement beaucoup d’attention sur les activités liées à sa protection récemment annoncées par le gouvernement du Québec, ainsi que du dépôt de candidature à l’UNESCO pour être reconnu comme patrimoine mondial et les Innus appuient cette importante démarche.

Alors que le monde se réjouit des récentes annonces concernant Anticosti, les Innus de Ekuanitshit réaffirment leurs droits au territoire et réitèrent qu’ils n’y toléreront aucun projet de développement pétrolier. « Je veux être bien clair : il n’y aura aucun forage avec fracturation sur cette île en 2017 », atteste Jean-Charles Piétacho.

Les Innus d’Ekuanitshit dénoncent aussi qu’encore une fois, leurs droits ancestraux aient été ignorés. Ils n’excluent présentement aucun des moyens à leur disposition pour stopper les projets de forage avec fracturation cette année.

D’ailleurs comme moyen, ils interpellent présentement les tribunaux pour défendre leurs principes bafoués, dont celui au consentement libre, préalable et éclairé reconnu par la Déclaration de l’ONU sur les droits des Peuples autochtones.

Conseil des Innus d’Ekuanitshit

Ekuanitshit

Cette communauté fut fondée en 1963 à la suite du transfert de terres provinciales au gouvernement fédéral. Elle est située au confluent de la rivière Mingan et du golfe Saint-Laurent, à 28 kilomètres à l’ouest de Havre-Saint-Pierre. Ce sont des familles parcourant les rivières Magpie, Saint-Jean et Romaine surtout qui s’y sont établies. Elle est située en face de l’archipel de Mingan, un lieu exploité depuis toujours par les Innus, qui y chassaient entre autres le loup-marin. Ekuanitshit signifie « là où les choses s’échouent ».

http://www.nametauinnu.ca/fr/culture/nation/detail/63

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...