Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Avant-projet de négociation : La parole aux 76 000 membres

Ce conseil national extraordinaire négociation a permis aux déléguées de la FIQ et de la FIQP de prendre connaissance des résultats de la consultation électronique qui s’est déroulée du 10 au 22 septembre dernier. Elles ont aussi adopté le contenu de l’avantprojet de négociation qu’elles souhaitaient présenter aux membres pour adoption.

Plus d’une membre sur deux a complété la consultation électronique, soit 43 508 membres. Cette consultation visait à valider les priorités et les demandes de négociation afin de s’assurer qu’elles rejoignent les membres et répondent à leurs besoins.

C’est à partir des résultats de cette consultation que le Comité de négociation a bâti un avant-projet de négociation rassembleur et mobilisateur, basé sur des données fiables et touchant l’ensemble des membres infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques.

Ainsi, la négociation 2023 portera sur les trois enjeux suivants :

• La rémunération ;

• La conciliation vie personnelle-travail ;

• La charge de travail.

Ces priorités sont à la base des revendications que porteront la FIQ et la FIQP à la table de négociation.

Un avant-projet amendé et bonifié

Satisfaites des travaux du Comité de négociation, les déléguées ont souhaité apporter des amendements et de nouvelles recommandations à l’avantprojet. Certains ont été adoptés, d’autres rejetés. L’avant-projet de négociation, tel qu’adopté, contient 69 recommandations sur lesquelles les membres sont appelées à se prononcer lors des assemblées générales locales prévues dans leurs établissements entre le 11 et le 20 octobre 2022.

Cet avant-projet a pour but d’adresser des demandes claires et largement partagées pour améliorer rapidement les conditions d’exercice et de travail des professionnelles en soins.

Une fois les assemblées terminées, le Comité de négociation comptabilisera les résultats et finalisera le projet de négociation qu’il présentera aux déléguées à la fin octobre et sur lequel ces dernières pourront se prononcer.

Le projet de négociation adopté par les déléguées du Conseil national négociation constituera les demandes syndicales que la FIQ et la FIQP déposeront au gouvernement au début de novembre. Le gouvernement aura par la suite 60 jours pour déposer ses demandes patronales.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...