Édition du 30 novembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Action communautaire autonome

Coup de sifflet pour la CAQ - Des centaines d'organismes communautaires fermés pour la journée

TIOHTIÁ:KE/MONTRÉAL, le 25 oct. 2021 - Plus de 500 organismes de partout au Québec font aujourd’hui front commun avec une première journée de fermeture et d’actions visant à alerter les élu·e·s sur les besoins criants du mouvement de l’action communautaire autonome.

Cette première journée représente le coup de sifflet d’une série d’actions et de fermetures ponctuelles d’organismes communautaires à travers le Québec qui culmineront en une vague de grèves, de fermetures et d’interruptions d’activités la semaine du 20 février 2022 et s’inscriront dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire.

Promesses brisées

Les organismes sont à bout de souffle après un long historique de sous-financement chronique, de mauvaises conditions de travail et d’atteintes à leur autonomie.

Malgré les promesses du gouvernement de mieux soutenir les organismes communautaires et considérant le rôle essentiel qu’ils ont joué durant la pandémie pour venir en aide aux plus vulnérables, nous avons été choqués qu’aucune mention du milieu communautaire n’ait été faite dans le discours inaugural du premier ministre mardi dernier.

Au lendemain de ce discours, à l’initiative du gouvernement, une motion a été adoptée visant à reconnaître l’apport de l’ensemble des organismes communautaires autonomes à la transformation sociale et économique du Québec. Or, le temps des belles paroles est révolu et doit céder le pas aux actions concrètes. « Le gouvernement de la CAQ s’était engagé lors des dernières élections à mieux soutenir les organismes, mais nous attendons toujours. Nous sommes un maillon essentiel du filet social. La journée d’aujourd’hui représente un premier coup de sifflet pour la CAQ et annonce une série de fermetures et d’actions qui s’échelonneront jusqu’à l’adoption du prochain budget », explique Caroline Toupin, porte-parole de la campagne Engagez-vous pour le communautaire et coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome.

« Bien avant la pandémie, le manque de financement était déjà problématique. La crise sanitaire démontre que notre milieu est, depuis toujours, en première ligne pour répondre aux besoins de la population, en particulier les plus vulnérables. Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement de nous aider à accomplir nos missions en nous donnant les moyens nécessaires pour le faire » insiste Brigitte Robert, chargée de projet pour la Table de concertation Solidarité Ahuntsic.

À propos de la campagne

Engagez-vous pour le communautaire est une grande campagne nationale de mobilisation qui unit tous les secteurs de l’action communautaire autonome de partout au Québec. Elle vise une société plus juste où les droits de la personne sont pleinement respectés.

Les organismes d’action communautaire autonome demandent le respect de leur autonomie, un investissement supplémentaire récurrent et indexé de 460 millions de dollars pour financer adéquatement la réalisation de leur mission, et ce, d’ici le budget 2022, ainsi que des gestes concrets pour la justice sociale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Action communautaire autonome

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...