Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Deux hommes de coeur

En 1974, les deux dirigeants de la FTQ, Louis Laberge et Fernand Daoust, ont personnellement mis leur maison en garantie pour que des grévistes temporairement démunis aient l’équivalent d’une prestation de grève pendant quinze jours.

Dans le cadre de la nouvelle série Récits de solidarité, le syndicaliste André Leclerc nous relate cette histoire exemplaire en moins de dix minutes.

Le cadre : une grève à logistique chambranlante exercée en 1974-1975 par la section locale 510 des Travailleurs Unis de l’Automobile (TUA). Sans surprise, survient un soupçon d’irrégularité dans le versement normatif des prestations de grève. Dès lors, le siège social des TUA à Détroit aux USA, met un terme aux versements. Les grévistes lancent donc un cri de détresse dans la cour de la FTQ, cri auquel répondra avec brio le tandem Laberge-Daoust.

Bon visionnement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...