Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Êtes-vous contre la hausse des impôts ? C'est quoi réduire les dépenses ???

La hausse des impôts !
Mais qu’est-ce que c’est que la hausse des impôts ?

Vous en payez de l’impôt ?
Oui, on en paie toujours trop.
Même ceux qui n’ont pas de revenu trouvent qu’ils en paient trop !
C’est dire, n’est-ce pas !

Les impôts…

C’est un des gros thèmes électoraux.
« On va diminuer les impôts », crient-ils. Et v’lan ! Ils se font élire !

Les impôts…
On oublie souvent qu’il faut avoir les moyens pour payer de l’impôt.
Les très petits revenus en paient très peu et parfois pas du tout tellement leur revenu est peu élevé.

Les moyens revenus en paient un peu plus.

Mais les riches et surtout les très riches en paient toujours beaucoup beaucoup trop.

Et il y a les taxes…
L’impôt ce n’est rien en comparaison aux taxes que l’on paie à chaque achat, et là, peu importe le revenu.

Les très riches ne paient pas plus de taxes que celui qui quête dans la rue et qui dort sur le trottoir. Oui, les démunis se ruinent en taxes. Rares sont les achats où il n’y a pas de taxes. Bon, bien sûr, le gouvernement a besoin de revenus… mais pourquoi les taxes et pas les impôts ?

L’effet psychologique du terme « impôt » a été travaillé un peu plus adéquatement que l’effet presque "banal" que produit le terme "taxe".
La taxe, c’est un peu comme "normal", tandis que « l’impôt » ah, là c’est toujours trop ! Même lorsqu’on n’en paie pas.
Étrange, n’est-ce pas ?

Même lorsqu’on n’en paie pas (ou très peu) l’impôt nous frappe plus violemment l’imaginaire que la taxe. Et pourtant !

Si on comptait ce qu’on paie en taxe, on s’apercevrait que notre impôt ce n’est rien ! Des peanuts !

Les gros revenus qui paient un peu plus d’impôts ne paient probablement pas plus que nos taxes.

L’impôt…

Êtes-vous contre la hausse de l’impôt ?
Bien sûr que oui, même si vous n’en payez pas. C’est sans doute par solidarité pour ces pauvres riches. Ou peut-être est-ce dû au syndrome du Larbin qu’on nous injecte dans le cerveau !
(Le larbin : http://www.youtube.com/watch?v=HH5fVD-1_I4 )

Les riches, eux, sont carrément contre la hausse de l’impôt.
Pourtant, ces gens ont les moyens de payer !
La preuve : pour avoir une facture élevée d’impôt, il faut des revenus impressionnants. Lorsqu’on a des revenus impressionnants, généralement on a amplement les moyens de payer. D’ailleurs, ces riches, ils s’en paient du luxe. Tous les luxes, sauf celui de l’impôt, là c’est trop cher pour eux !

Est-ce vraiment trop cher pour eux ?
Les riches n’auraient vraiment pas les moyens de payer de l’impôt ???
Ils préféreraient déménager plutôt que de payer 3 000 $ de plus par année ? Ils sont vraiment pauvres les riches !

Pourquoi donc les riches refusent-ils de payer de l’impôt ?
Je ne crois pas que ce soit parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer.

Ces gens paieraient 10 000 $ de plus d’impôt par année qu’ils ne changeraient en rien le type de Château qu’ils débouchent au repas du soir.

Non, les riches ne refusent pas de payer de l’impôt pour "économiser".
Je crois plutôt que les riches refusent de payer de l’impôt parce qu’ils veulent priver l’État de revenu.

Le néo-libéralisme vise à réduire les revenus des États.
Un État sans revenu est un État qui n’a plus les moyens d’offrir des services à ses citoyens et si un État n’a plus les moyens d’offrir des services (comme en santé par exemple, ou en éducation, ou pour les vidanges ou je ne sais quoi, tiens, disons pour offrir de l’eau potable, etc. etc.), qu’arrive-t-il ?

Qu’arrive-t-il si un État n’a plus les moyens et doit "couper" les services ?
Ces services qui sont tout de même essentiels !
Ne voyez-vous pas les missionnaires à l’horizon qui pour des utilisateurs payeurs sont prêts à tout ?

Eh oui ! Lorsqu’un État n’a plus les moyens d’offrir des services, comme en santé par exemple, on se tourne vers les missionnaires du « privé », ces sauveurs !

Des sauveurs qui ont pour objectif principal non pas d’offrir des services, mais de faire la piastre.

C’est l’énorme différence entre les services universels gratuits ou à très faible coût offert aux citoyens par leur État et les services payants offerts à ceux qui peuvent se les payer. L’un est un véritable « service » public et l’autre est là pour récolter la manne offerte par la maladie ou les besoins essentiels des gens.

Les riches ont les moyens de payer leurs impôts, mais ils refusent non pas pour économiser, mais plutôt pour priver l’État de revenu et ainsi parvenir à mettre la main sur les services afin de s’enrichir encore davantage.

Le but du néo-libéralisme c’est de réduire les États à des coquilles vides qui ne servent qu’à maintenir l’illusion de la "démocratie" et qui n’ont finalement pratiquement aucun pouvoir.

Nous sommes de plus en plus contrôlés par les dirigeants des entreprises privées et nos gouvernements sont de plus en plus des gens sans pouvoir véritable (ils n’ont plus les moyens. Ils s’enlèvent les moyens en diminuant les impôts).

L’Europe nous enseigne que les gouvernements nationaux sont sans réel pouvoir. Des organismes supra-nationaux comme le FMI, la Banque Mondial ou l’OMC décident des politiques économiques des Pays. La souveraineté n’existe plus. Il y a des dirigeants mondiaux non connus, non élus qui imposent leurs politiques et contrôlent de plus en plus la vie des populations de pratiquement tous les Pays.

Partout les riches refusent de payer de l’impôt parce qu’ils refusent de donner aux États le pouvoir de l’argent.

Alors, êtes-vous contre les hausses d’impôt pour les revenus de 130 000 ou 200 000 et plus ?

Écoutez nos politiciens qui vous promettent de ne va pas hausser les impôts.
On vote pour eux !
Ils se disent de courageux gestionnaires !!!
Ils disent qu’ils épargnent les impôts et que pour obtenir un budget équilibré ils auront le courage (les hypocrites) de réduire les dépenses.

C’est quoi, ça, réduire les dépenses ???

Ça veut dire « privatiser » !
Les Pays appartiendront bientôt totalement à ces missionnaires du privé.

Serge Charbonneau
Québec

Serge Charbonneau

De Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...