Édition du 24 mars 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2012

Interpellé par un comité logement lors de son passage en Outaouais - François Legault se mouille sur le logement social (FRAPRU)

GATINEAU, QC, le 26 août 2012 - Lors d’une rencontre impromptue avec le coordonnateur du comité Logemen’Occupe à l’occasion d’une apparition publique en Outaouais ce matin, François Legault a, pour la première fois de la campagne, clarifié ses intentions quant à la poursuite du développement de logements sociaux dans l’éventualité de l’élection de son parti.

Après avoir été interpellé par un comité d’accueil de l’organisme qui lutte contre la pauvreté et pour les droits des locataires en Outaouais, le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a accepté de rencontrer le coordonnateur du groupe, François Roy. « M. Legault a reconnu qu’il y avait des besoins en matière de logement social et il m’a affirmé qu’il s’engageait, si il était élu, à maintenir les investissements actuels alloués au développement du logement social » rapporte M. Roy. Le chef caquiste a cependant pris la peine de préciser que cet engagement se ferait « selon la capacité de payer du gouvernement ».

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), regroupement national dont est membre Logemen’Occupe, presse la Coalition Avenir Québec de formaliser publiquement ses engagements rappelant que jusqu’à maintenant, la CAQ n’a pas répondu à ses demandes écrites. « Il faudrait que M. Legault nous dise si il s’engage à poursuivre le développement de logements sociaux. Si oui, combien d’unités par année et pour combien de temps ? » a réagit Jean-Claude Laporte, responsable des dossiers québécois.

Le FRAPRU s’inquiète du mutisme de Jean Charest et de François Legault sur les questions de logement qui concernent pourtant une partie importante de la population québécoise. « 260 650 ménages locataires ont des besoins impérieux de logement, rappelle M. Laporte, mais leur situation ne semble pas les préoccuper ».

Le matin même un comité d’accueil de Logemen’Occupe a également tenté d’interpeller Jean Charest, lui aussi de passage dans la région, mais ce dernier a ignoré le groupe.

Le FRAPRU, qui revendique 50 000 nouveaux logements sociaux en 5 ans, publiera, plus tard cette semaine, un communiqué faisant état des engagements des différents partis en matière de logement et de lutte à la pauvreté.

Sur le même thème : Élections québécoises 2012

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...