Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Journée des Auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS) - Pour un développement des services à domicile dans le réseau public (FSSS-CSN)

MONTRÉAL, le 11 avril 2015 - La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) souligne aujourd’hui la journée des Auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS). Elle profite de l’occasion pour dénoncer les compressions budgétaires qui touchent particulièrement les services à domicile. La FSSS-CSN considère plutôt qu’il y a urgence à développer les services à domicile dans le réseau public pour répondre aux besoins grandissants de la population.

L’ASSS joue un rôle incontournable dans les services à domicile

L’ASSS accompagne la personne en perte d’autonomie et sa famille dans l’accomplissement de ses activités de la vie quotidienne ou de la vie domestique. Elle est donc une personne centrale qui, en collaboration avec les équipes multidisciplinaires du réseau public, est en mesure de prévenir une détérioration de l’état de santé de la personne et d’ainsi prévenir le recours aux urgences ou à l’hébergement. En collaboration avec les autres intervenants, elle participe à l’élaboration du plan de service ou d’intervention et assure sa mise en œuvre.

« Nous devons absolument miser sur les ASSS et les autres travailleuses et travailleurs du réseau public pour développer les services à domicile. Malheureusement, ce gouvernement ne fait rien dans ce domaine. Pourtant, les besoins sont bel et bien là et ils sont grandissants. Il s’agit d’une réelle solution pour désengorger nos urgences et permettre à des milliers d’aîné-es de demeurer le plus longtemps possible à la maison », explique Guy Laurion, vice-président de la FSSS-CSN.

Les risques de l’ouverture au privé dans la prestation des services à domicile

Les compressions budgétaires qui touchent de plein fouet le réseau de santé et de services sociaux ont des impacts directs sur les services à domicile. En effet, plusieurs établissements réduisent le niveau de services en raison de ces compressions. Le budget de 2015-2016, qui annonce des compressions de l’ordre d’un milliard de dollars, n’améliorera certainement pas la situation. De plus, la loi 10 qui vient complexifier les structures du réseau n’améliorera en rien la prestation de services dans les services à domicile.

« On le voit bien, le gouvernement veut miser sur le privé pour développer les services à domicile. Pourtant, la présence de prestataires privés dans les services à domicile cause de nombreux problèmes et touche la qualité des services, ne serait-ce qu’en raison du fort taux de roulement du personnel dans le secteur privé et de son manque de formation. Il est clair pour nous qu’il ne faut pas accentuer la présence du privé dans ce secteur », de conclure Guy Laurion.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...