Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

L’occupation américaine n’a pris que des vies humaines : La victoire des talibans n’est pas un signe de paix

Il est désormais évident que l’impérialisme américain a perdu tous ses investissements humains et financiers en Afghanistan. Les talibans ont pratiquement occupé l’Afghanistan sans combattre.

Gauche anticapitaliste
18 août 2021

Par Farooq Tariq

Ce qui a été dépensé en Afghanistan au nom du développement, de la « démocratie » et de la formation des forces armées au cours des 20 dernières années est sans précédent dans l’histoire du monde.

Selon le projet Cost of War, les États-Unis ont déversé 2 226 milliards de dollars en Afghanistan. Cet argent aurait pu permettre de fournir une éducation et des soins de santé de base dans le monde entier. Selon un rapport de 2020 du ministère américain de la Défense, les États-Unis ont dépensé 815,7 milliards de dollars en frais de guerre. La dette extérieure totale du Pakistan est actuellement de 116 milliards de dollars, c’est 7 fois plus que la dette extérieure totale du Pakistan. Malgré tout ce qu’ils ont fait, le retrait précipité des Américains d’Afghanistan et l’effondrement du gouvernement d’Ashraf Ghani impliquent que tous les investissements américains sont maintenant remis aux talibans, sans qu’aucune balle ne soit tirée.

Le nombre de victimes de cette guerre peut être estimé par le fait qu’en avril 2021, 47 235 civils, 72 journalistes et 444 travailleurs et travailleuses humanitaires avaient été tué.e.s dans cette guerre. 66 000 soldats afghans ont également été victimes de cette guerre.

Les États-Unis ont perdu 2 442 soldats et 20 666 ont été blessés. En outre, 3 800 agents de sécurité privés ont été tués. Des soldats de 40 pays participaient aux forces afghanes de l’OTAN. Parmi eux, 1 144 soldats ont été tués.

Le nombre de personnes qui ont cherché refuge à l’extérieur du pays est de 2,7 millions, tandis que 4 millions ont été déplacées à l’intérieur du pays.

L’impérialisme américain a emprunté sans compter pour financer cette guerre

On estime qu’il a payé 536 milliards de dollars en intérêts seulement. En outre, il a dépensé 296 milliards de dollars en frais médicaux et autres pour le retour des troupes de combat.

Les 88 milliards de dollars dépensés pour former les 300 000 soldats afghans qui se rendent sans combattre, et les 36 milliards de dollars dépensés pour des projets de reconstruction tels que des barrages, des autoroutes, etc., 9 milliards de dollars ont été dépensés à titre de compensation pour que les Afghan.e.s ne cultivent pas de pavot et ne vendent pas d’héroïne.

Les Américains pensaient que le développement persuaderait les Afghan.e.s de ne pas se ranger du côté des talibans. Mais cela ne s’est pas produit (bien que la popularité des talibans soit également discutable) et ils n’ont pas non plus éradiqué la pauvreté. À l’heure actuelle, le taux de chômage en Afghanistan est de 25 % et le taux de pauvreté de 47 %, selon les estimations de la Banque mondiale.

Bien que certains progrès humains aient été réalisés. Par exemple, l’espérance de vie est passée de 56 à 64 ans, et le nombre d’enfants qui meurent avant l’âge de 5 ans a diminué de moitié. Le taux d’alphabétisation est passé de 8% à 43%. 89% ont accès à l’eau potable dans les villes, ils n’étaient que 16% auparavant.

Maintenant, tout ce que les Américains ont dépensé va tomber dans les mains des talibans. Les soldats afghans laissent leurs armes et s’enfuient, ces armes sont tombées dans les mains des talibans. Les talibans n’occupent plus l’Afghanistan de 1996 mais l’Afghanistan de 2021, où des milliers de milliards de dollars ont été investis.

Cette défaite des Américains ne peut être comparée au retrait de l’Union soviétique d’Afghanistan après les accords de Genève de 1986. Les forces et les hommes formés par l’URSS ont survécu au gouvernement encore 3 ans après leur départ. Ici, Ashraf Ghani & Co. sont tombés en quelques jours après le début de l’offensive des talibans suite au retrait des forces américaines et de l’OTAN.

La leçon historique de l’Afghanistan est que les forces créées par l’intervention militaire directe de forces étrangères ne peuvent pas défendre le pays.

Le séjour des forces soviétiques a duré 10 ans et a échoué. Pendant 20 ans, les forces américaines et de l’OTAN sont restées stationnées en Afghanistan, leur armée afghane formée s’est dispersée sans combattre. La raison est claire : le peuple et les soldats afghans n’avaient aucune base idéologique pour se battre.

Ashraf Ghani & Co. étaient impliqués dans la méga-corruption. Le fossé entre les classes sociales était profond. Les Afghans ne se sont pas battus pour les Américains, comment pourraient-ils se battre pour leurs agents.

Ashraf Ghani & Co. représentent la pire forme de capitalisme. Les talibans en revanche, malgré toute leur brutalité, ont su exploiter habilement la religion. Ils avaient l’idée d’un État religieux. Ashraf Ghani n’a jamais pu dire clairement quel État il voulait.

La victoire des talibans est une mauvaise nouvelle pour les progressistes du monde entier

Critiquer les agents américains n’est pas censé être un soutien aux talibans. L’opposition aux deux se poursuivra. Seule la victoire d’une idéologie socialiste véritablement démocratique peut mettre un terme au futur bain de sang en Afghanistan.

La victoire des talibans n’est pas un signe de paix mais un message de guerre civile perpétuelle. L’établissement d’un autre État religieux fanatique en Asie du Sud favorisera le sectarisme religieux dans toute la région et les mesures anti-paix se poursuivront.

Farooq Tariq a été jusqu’en 2019 successivement secrétaire général puis porte-parole national du Parti des travailleurs Awami formé en 2012 par le rassemblement de trois partis existants. Il était auparavant le porte-parole national du Parti du travail du Pakistan.

Article publié en anglais sur International Viewpoint. Traduction de la Gauche anticapitaliste.

Photo : U.S. Army – 2007 (CC BY 2.0) https://flic.kr/p/3c6hYW

Farooq Tariq

Farooq Tariq est secrétaire général du Parti des Travailleurs Awami du Pakistan

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...