Édition du 15 octobre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

L'ombre sombre derrière « Québec Fier »

« Votez tôt, votez souvent ! » conseillait la consigne aux militants de l’époque de la grande noirceur duplessiste ; cette boutade d’un goût discutable serait-elle une légende urbaine ? En tout cas, on sait que des fonds financiers occultes et des pratiques électorales douteuses étaient monnaie courante à cette époque.

Graduellement, les mœurs électorales se sont civilisées suite à des efforts de la société civile et à l’opprobre que l’on a jeté sur les « tricheurs » et sur toute politique axée sur « un chum, c’t’un chum ». Mais les élections sont une joute hyper-compétitive où des arbitres doivent imposer les règles du jeu. Que le résultat nous plaise ou pas, une élection doit être gagnée selon le principe que « l’honnêteté est la meilleure politique » !

Voici qu’une version 2.0 des mœurs électorales de l’ère duplessiste semble vouloir émerger. Des groupes, dont on ignore les sources de financement, utilisent l’anonymat de l’internet pour influencer les résultats électoraux. On se souvient qu’en 2011, de mystérieux « appels robotisés » avaient causé un scandale. Au printemps 2018, « Ontario Proud » se targuait d’avoir aidé Doug Ford à prendre le pouvoir. Dans ce cas, est-ce que le processus démocratique a été bien servi ?

Ce cancer de la démocratie tente de faire des métastases. Selon La Presse[1 « Québec Fier », un groupe proche de la droite libertarienne et des conservateurs fédéraux, a lancé une campagne d’appels et de textos automatisés ayant pour objectif de « chasser les libéraux de Justin Trudeau le 21 octobre prochain. » Que ce groupe pro-pétrole n’aime pas M. Trudeau parce qu’il n’aide pas suffisamment l’industrie pétrolière, c’est leur droit, pourvu qu’ils respectent scrupuleusement toutes les règles pour que le scrutin soit juste et équitable. Pour ma part, je n’apprécie pas M. Trudeau parce qu’il subventionne les carburants fossiles à coups de milliards et qu’il a acheté le pipeline Trans Mountain ; ces deux actions feront grimper la production de gaz à effet de serre (GES) du Canada et nous empêcheront de respecter l’Accord de Paris. Et la lutte aux changements climatiques dans tout ça ???

Je suis fier d’être Québécois, mais j’ai honte lorsque certains nous traînent dans la fange de pratiques douteuses.[2] Jouer sur notre fibre nationaliste en posant des questions biaisées en faveur de l’industrie pétrolière serait-il un accroc au code d’éthique de tout sondage de l’opinion publique ?[3] Après avoir relevé le fait que le directeur des communications de Québec Fier se targue d’avoir « rejoint environ 100 000 personnes », un article du Huffington Post précise ce qui suit : « Québec Fier a fait appel à la firme Responsive Marketing Group (RMG) pour sa campagne d’appels et de textos. La Presse a relevé qu’il s’agissait de la même firme à l’origine du scandale des appels automatisés qui avait mené des électeurs vers de mauvais bureaux de vote lors de la campagne électorale de 2011. »[4]

Tiens !Tiens ! Par hasard, la même firme qui était à l’origine du scandale des « appels robotisés ». Se payer les services d’une firme comme « Responsive Marketing Group » sans oublier l’équipement informatique sophistiqué et le personnel pour le faire fonctionner, ça coûte cher ! Très cher ! Pour résoudre un possible délit économique, il faut suivre l’argent. Se pourrait-il que l’argent, le nerf de la guerre, provienne de l’industrie pétrolière ? En août 2018, au début de la campagne électorale du Québec, M. Michael Binnion, PDG de Questerre Energy et président de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ), proposait que son lobby finance Québec Fier, mais refusait de parler du montant. « Les pétrolières et gazières étaient incitées à contribuer financièrement à Québec Fier par l’entremise de la Modern Miracle Network, un organisme à but non lucratif dédié à la promotion des hydrocarbures. »[5] Et dans le même article, on voit que l’industrie se proposait de faire la même chose dans la province voisine : « L’OBNL souhaitait notamment amasser 50 000 $ pour lancer New Brunswick Proud » ; encore une fois, un gouvernement conservateur qui est élu.

Toujours en parlant du lien entre l’argent qui passe par des filières occultes, le Globe and Mail nous apprenait qu’une rencontre entre M. Andrew Scheer, chef du parti conservateur, quelques-uns de ses stratèges ainsi que des PDG de l’industrie pétrolière et des membres de ce Modern Miracle Network a eu lieu en avril derrière des portes closes. Selon ce journal respecté du Canada anglais, cet événement de haute voltige politique mais très privé se proposait d’élaborer « une statégie pour chasser les libéraux de Justin Trudeau ».[6]

Coudonc ! Le 21 octobre prochain, est-ce que nous allons voter pour élire un Premier ministre du Canada... ou un PDG de l’industrie pétrolière ?

Gérard Montpetit
Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain
le 4 juillet 2019

1] http://plus.lapresse.ca/screens/75fd9d36-e358-4c79-80ce-31d44dfcb1ca__7C___0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

2 https://www.nationalobserver.com/2019/06/28/features/caroline-orrs-weekly-round-disinformation-regulation-and-manipulation

]3] https://www.tvanouvelles.ca/2019/01/11/quebec-fier-sonde-les-quebecois-sur-le-petrole

4] https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/campagne-appels-textos-quebec-fier_qc_5d174595e4b082e55369b03e?ncid=newsletter-Canada%20Qubec%2029062019&utm_campaign=canada_newsletter_Canada%20Qubec%2029062019

5] https://www.journaldequebec.com/2018/08/23/lindustrie-du-gaz-et-du-petrole-veut-influencer-la-campagne

6] https://www.theglobeandmail.com/politics/article-conservative-politicians-oil-executives-map-out-strategy-for-ousting/

Gérard Montpetit

Membre du comité Non au schiste La Présentation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...