Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

La CLASSE appelle à la poursuite de la grève et de la mobilisation populaire

Réunies en congrès à l’Université Concordia, les délégations des associations membres de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) ont décidé d’appeler à la poursuite de la grève et à encourager la mobilisation citoyenne contre les attaques à l’éducation et aux services publics.

À la veille de nombreux votes de grève qui se tiendront au cours de la semaine, les associations membres sont confiantes pour la suite du mouvement. « La lutte continue, plusieurs dizaines de milliers d’étudiantes et d’étudiants sont toujours en grève générale illimitée. Plus encore, nous appelons l’ensemble de la population à nos côtés pour revendiquer une éducation publique, gratuite, laïque, de qualité, accessible et non-discriminatoire » déclare Jeanne Reynolds, coporte-parole de la Coalition.

Les associations qui ont voté pour un retour en classe sont par ailleurs invitées à poursuivre la mobilisation par d’autres moyens que la grève générale illimitée, notamment par des campagnes d’information et de visibilité ainsi que par la participation à la grande manifestation du 22 août à Montréal. Pour ce qui est des associations qui poursuivent la grève, la CLASSE appelle tous les étudiants et toutes les étudiantes, toute personne qui appui la grève, à faire respecter les mandats votés dans les assemblées générales, à empêcher le retour en classe forcé là où la grève se poursuit.

Déjà, le mouvement né à l’hiver a porté fruit. « Toute cette effervescence politique que nous avons vue ce printemps, toutes ces nouvelles solidarités qui se sont développées au sein de la population, toute cette prise de conscience de notre pouvoir collectif, tout cela est né de notre grève et n’aurait pas eu lieu sans la mobilisation de masse qui a suivi.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses victoires que nous avons déjà remportées. Mais il nous reste encore à bloquer la hausse des frais de scolarité, et c’est en luttant que nous en viendrons à bout » affirme Jeanne Reynolds. Le processus électoral n’est pas le moyen qu’utilise CLASSE pour arriver à ses fins. « L’élection en cours n’est pas un référendum sur la hausse des frais de scolarité », poursuit Mme Reynolds.

Finalement, la CLASSE va participer à la création d’une coalition pan-canadienne d’opposition au néolibéralisme afin que les forces de partout au Canada unissent leur forces contre les mesures régressives imposées par le gouvernement conservateur.

CLASSE

Coalition Large de l’ASSÉ, 2012

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...