Édition du 17 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

La CSN annonce le début « des travaux en prévision de la négociation 2023 »

Un moment de chevauchement…

Alors que le bilan de la plus récente ronde de négociation dans les secteurs public et parapublic n’est ni rédigé ni adopté, c’est par la voie d’un communiqué publié jeudi le 24 février 2022 que la CSN a annoncé le début des « travaux en prévision de la négociation 2023 ».

Il faut noter ici que ce ne sont pas tous les syndicats présents dans ces deux secteurs névralgiques pour notre vie en société qui ont conclu la négociation de leur convention collective qui doit être en vigueur du 1er avril 2020 jusqu’au 31 mars 2023. Il y a toujours des regroupements de salariéEs syndiquéEs qui n’ont pas paraphé d’entente de principe avec leur Comité patronal de négociation et le Conseil du trésor et d’autres syndicats qui n’ont pas signé leur convention collective. Résultat, il y a des personnes qui livrent en ce moment leur prestation de service dans des conditions qui sont gelées depuis bientôt deux ans. Pourquoi en est-il ainsi ? Et surtout à qui la faute ? Qui fait preuve de mauvaise foi en ce moment ? Comment expliquer cette situation de « chevauchement » de deux rondes de négociation ? Qu’est-ce qui justifie cette situation pour le moins inusitée ? Pourquoi d’aussi longs palabres avant de conclure les travaux qui normalement doivent être menés « avec diligence et bonne foi » ? Il serait intéressant que les parties concernées fassent le point et que des moyens d’action soient exercés par les organisations syndicales et leurs membres en vue de provoquer un dénouement intéressant pour les salariéEs syndiquéEs qui tiennent à bout de bras des services essentiels à la population. Un tel retard à conclure les travaux est tout simplement inacceptable et mérite d’être expliqué d’une manière détaillée sur la scène publique.

Au sujet des prochaines priorités de négociation

À quoi peut-on s’attendre des travaux présentement en cours à la CSN ? Dans un contexte de forte poussée inflationniste, il serait invraisemblable que l’enjeu salarial ne sorte pas à titre de « priorité prioritaire de négociation » pour cette organisation syndicale qui représente 170 000 salariéEs syndiquéEs oeuvrant dans les réseaux de la santé, les services sociaux, l’éducation et les services publics. Dans un contexte de pandémie, le télétravail devrait faire l’objet également de revendications. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, il serait étonnant que la formation de la relève, le recrutement et les moyens pour retenir la main-d’œuvre déjà en place via, entre autres choses, des primes et certaines modifications au régime de retraite ne fassent pas l’objet là aussi de revendications. Il devrait y avoir aussi des revendications autour de la question des femmes, des effectifs et des disparités régionales.

En cette période où les choses se chevauchent dans les négociations dans les secteurs public et parapublic il serait surprenant que la durée du contrat de travail ne donne pas lieu à la formulation de positions divergentes entre la CSN et le gouvernement du Québec.

Pour conclure en peu de mots

C’est à suivre…

Yvan Perrier

27 février 2022

7h45

Source :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-travaux-en-prevision-de-la-negociation-2023-debutent/. Consulté le 27 février 2022

Zone contenant les pièces jointes

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...