Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services sociaux

La FTQ demande au ministre du Travail l'adoption d'un décret pour le secteur des centres d'hébergement privés pour aînés

MONTRÉAL, le 22 avril 2020 - La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) ainsi que ses syndicats affiliés représentant les travailleurs et travailleuses des centres d’hébergement privés, dont les préposés et préposées aux bénéficiaires (SQEES-298, UES 800, Syndicat des Métallos, Teamsters, Unifor, TUAC), demandent au ministre du Travail Jean Boulet de répondre de façon positive à la requête de ces travailleuses et travailleurs qui gagent à peine plus que le salaire minimum et dont les conditions d’exercice d’emploi sont à la limite du soutenable.

Dans une lettre adressée aujourd’hui au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet, le président de la FTQ Daniel Boyer réclame l’adoption d’un décret de convention collective pour les personnes travaillant dans le secteur des centres d’hébergement privés pour aînés.

« Le ministre du Travail a déjà reconnu publiquement que les salaires des préposés, qui sont en très grande majorité des femmes, sont " peu élevés". Mais il n’y a pas que les préposés qui sont rémunérés à peine plus que le salaire minimum, ce sont tous les travailleurs de ce secteur, que ce soient les cuisiniers ou les préposés à l’entretien ménager pour ne nommer que ceux-là. C’est pourquoi le ministre doit agir et rapidement afin de sortir tous ces travailleurs et travailleuses de la pauvreté », déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

« Le ministre se berce s’illusions s’il attend, comme il l’a déclaré, que la demande vienne aussi des employeurs. On en peut plus attendre et la situation que nous vivons présentement ne fait qu’exposer au grand jour la crise des résidences privées, qui est accentuée par la COVID-19. On le voit bien, nous avons besoin de bras. Comment attirer et maintenir à l’emploi du personnel sous-payé, exerçant leur métier dans des conditions de travail difficile si on ne leur démontre pas qu’elles et ils sont essentiels », ajoute le président de la FTQ.

« Toute la population du Québec, dont le premier ministre et son gouvernement, reconnaissent enfin la qualité et surtout le travail extraordinaire effectué jour après jour par le personnel des centres d’hébergement privés pour aînés. Le temps des belles paroles est terminé. Monsieur le ministre du Travail, les femmes et les hommes qui œuvrent dans ce secteur vous demandent d’agir et d’adopter un décret de convention collective pour ce secteur », conclut Daniel Boyer.

La FTQ et ses syndicats affiliés dans le secteur des résidences privées pour aînés (RPA), des centres d’hébergement de soins de longue durée privés (CHSLD), des milieux d’hébergement en Ressources intermédiaires (RI) ainsi que des Ressources de type familial (RTF), représentent près de 20 000 travailleuses et travailleurs œuvrant dans près de 200 établissements.

Pour consulter la lettre, visitez le site de la FTQ : https://ftq.qc.ca/communiques/lettre-decret-centres-dhebergement-prives-aines

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services sociaux

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...