Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

La Guilde canadienne des médias salue l'engagement pris par le NPD d'annuler les réductions du financement de Radio-Canada, et de réformer le processus des nominations du Conseil

TORONTO, le 22 janv. 2015 - La Guilde apprécie l’annonce faite aujourd’hui par le leader du NPD Thomas Mulcair de son engagement d’annuler les réductions de 115 millions de dollars du financement de Radio-Canada effectuées en 2012. Nous saluons également son engagement à réformer la manière dont le president de Radio-Canada et son Conseil d’administration sont nommés, pour rendre le processus plus transparent et non partisan.

Nous sommes encouragés par le soutien du NPD à un financement à long terme, car celui-ci est essentiel si le diffuseur public doit continuer à servir les Canadiens sur plusieurs plateformes tout en fournissant des émissions de qualité dans des collectivités aux quatre coins du pays.

« Nous sommes reconnaissants à M. Mulcair d’exprimer son appui à Radio-Canada/CBC, la plus importante organisation d’informations au pays. Ce genre de soutien signifie que Radio-Canada peut continuer à jouer son rôle d’institution culturelle appréciée sur laquelle les Canadiens peuvent compter », a déclaré Carmel Smyth, présidente nationale de la Guilde canadienne des médias.

Outre l’annonce d’aujourd’hui, le syndicat continue de presser tous les partis politiques afin qu’ils augmentent le financement de base de Radio-Canada/CBC - de 29 $ par an par Canadien-ne à la moyenne mondiale de 43 $ par personne - afin de mieux tenir compte du coût actuel de la radiodiffusion. Afin de maintenir l’indépendance journalistique, la Guilde exhorte également tous les partis politiques à annuler une mesure controversée adoptée dans la loi budgétaire C-60 qui ouvre la voie à l’ingérence dans les activités quotidiennes de Radio-Canada.

« L’annonce de M. Mulcair constitue une excellente nouvelle. Ces mesures concrètes seront utiles pour tous les Canadiens en permettant d’assurer la qualité et la diversité de la programmation y compris les nouvelles locales dans des collectivités partout au pays, a souligné Marc- Philippe Laurin, président de la Guilde à Radio-Canada/CBC. Sondage après sondage, les Canadiens ont indiqué qu’ils exigent un financement adéquat pour un diffuseur public indépendant qui puisse remplir son mandat et servir les Canadiens dans ce vaste pays. Il s’agit d’un bon pas dans cette direction. »

Au sujet de la Guilde canadienne des médias


Nous sommes 6 000 journalistes, animateurs, réalisateurs, techniciens, rédacteurs, vidéastes, médiathécaires, programmeurs, représentants aux ventes, employés administratifs et collaborateurs à la pige travaillant aux quatre coins du pays. Nous croyons qu’un système médiatique de qualité qui répond aux attentes des Canadiens repose sur des organisations en santé qui traitent les employés de manière équitable.

Guilde canadienne des médias

La Guilde canadienne des médias est un syndicat démocratique comptant 6 mille membres qui travaillent dans le secteur des médias canadiens. Nos membres travaillent à la Société Radio-Canada/CBC, La Presse Canadienne, Thomson Reuters, l’Agence France-presse, TVO, TFO, le Réseau de télévision des peuples autochtones (aptn), ZoomerMedia, Shaw Media et la radio CKOI à Gatineau. Nous représentons également des pigistes.

Notre objectif est de favoriser les bonnes conditions de travail, pour que nos membres puissent jouir d’une carrière stable, satisfaisante et valorisante. Les Canadiens bénéficient d’une meilleure qualité de l’information et de programmation lorsque les conditions de travail dans les médias sont justes, équitables et stables.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...