Édition du 2 mars 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2012

Le PQ doit faire plus, la CAQ ne doit pas sacrifier l’environnement « à la Harper » (Québec Meilleure Mine )

Montréal, lundi 6 août 2012. « Le PQ doit faire plus, la CAQ ne doit pas sacrifier l’environnement à la Harper », voilà comment réagissent les membres de la coalition Québec meilleure mine ! suite aux premières annonces électorales de ces deux partis politiques en matière de redevances minières et d’exploitation des ressources naturelles.

PQ : sur la bonne voie, mais doit faire plus

« Le PQ est sur la bonne voie en proposant de combiner une redevance sur la valeur brute produite et une redevance sur les surprofits, comme le font d’autres provinces et pays dans le monde. C’est la meilleure façon de s’assurer que le Québec tire une compensation « plancher » pour l’exploitation des ressources non renouvelables. Mais le PQ doit en faire plus pour s’assurer que le Québec devienne propriétaire ou copropriétaire de certains projets miniers stratégiques et payants à long terme » insiste Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition Québec meilleure mine !

CAQ : ne pas sacrifier l’environnement « à la Harper »

« La CAQ devrait aussi imposer une redevance sur la valeur brute produite pour s’assurer que toutes les compagnies minières, sans exception, payent des redevances sur chaque tonne de ressource non renouvelable exploitée du sous-sol québécois. Même avec la hausse des redevances du Parti libéral sur les profits, près de la moitié des compagnies minières ne paient toujours pas de redevances en pleine période de prospérité minière (10 sur 19 compagnies en 2010). C’est inacceptable. C’est d’ailleurs une situation semblable qu’avait dénoncé le Vérificateur général du Québec 2009 » Richard Desjardins, vice-président de l’Action boréale de l’Abitibi-Témiscamingue.

« Mais la CAQ devrait surtout ne pas faire des annonces « à la Harper » en menaçant de sacrifier les lois et les évaluations environnementales sous prétexte de vouloir « accélérer » le développement du pétrole et du gaz dans le golfe Saint-Laurent. C’est une pente dangereuse et glissante pour le Québec. Il faut d’abord connaître les risques et les impacts des développements pétroliers et gaziers dans le golfe avant de s’y lancer tête baissée. Une marée noire peut vite arriver… et coûter des milliards aux Québécois » ajoute Christian Simard de Nature Québec.

Québec comme copropriétaire de projets miniers : à quels risques ?

Rappelons que la CAQ proposait ce matin que le Québec investisse 5 milliards dans les ressources naturelles pour devenir copropriétaire de projets miniers, pétroliers ou gaziers. « Pour les mines, ça peut être une bonne idée. Mais encore faut-il que cela ne se fasse pas au sacrifice de l’environnement et que la CAQ propose une politique d’investissement claire et cohérente pour éviter les mauvais investissements et les risques de corruption-collusion avec des compagnies privées » affirme Denise Boileau, vice-présidente du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).

« En fait, le Québec pourrait très bien devenir propriétaire ou copropriétaire de certaines mines sans mettre un sous de « nouvel argent » public. Le Québec débourse déjà de 25% à 45% des coûts d’exploration minière des compagnies avec ses généreuses subventions directes et indirectes. Il serait normal que le Québec soit alors automatiquement copropriétaire des projets selon un barème qui pourrait être prédéfini dans les lois, sans mettre un sous de plus » affirme M. Simard.

« Nous nous demandons également pourquoi la CAQ se lie les mains en affirmant que 100% des redevances iront au remboursement de la dette, alors qu’il pourrait être plus avantageux d’investir une partie de ces sommes dans un fonds à plus haut rendement pour les générations futures » s’interroge M. Lapointe.

La CAQ et le PQ devraient aussi mieux se positionner par rapport aux problèmes du manque de transparence sur les revenus et les profits des minières au Québec, de même qu’au manque de 2e/3e transformation des ressources primaires.

Questionnaire pour les partis politiques

La coalition Québec meilleure mine ! attendra les propositions des autres partis politiques avant de les commenter. Québec meilleure mine ! annonce également qu’elle soumettra plus tard cette semaine un court questionnaire à tous les partis politiques pour évaluer leurs propositions de réforme en matière de développement minier et de développement du nord québécois, et ce, à la fois sur les plans économique, social et environnemental.

Sur le même thème : Élections québécoises 2012

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...