Édition du 26 mai 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Transport

Les travailleuses et travailleurs d'Air Canada recevront un complément de revenu, après négociation entre le syndicat et l'employeur (Unifor)

TORONTO, le 8 avril 2020 - Unifor salue l’annonce faite par Air Canada de son intention d’utiliser un nouveau régime fédéral de supplément de salaire pour compléter le salaire de plus de 3 000 membres d’Unifor qui ont été placés en situation d’inactivité en raison de la COVID-19.

« L’industrie aérienne canadienne a fait preuve de résistance face aux ralentissements économiques et aux crises sanitaires du passé. Il n’en va pas toujours de même pour les travailleuses et travailleurs des compagnies aériennes qui subissent souvent des difficultés, des pertes de revenus et une détérioration des conditions de travail pendant le processus de reprise, a déclaré Jerry Dias, président national d’Unifor. Cette fois-ci doit être différente. Nous devons montrer aux travailleuses et travailleurs des compagnies aériennes qu’ils sont appréciés. Avec l’annonce d’aujourd’hui, Air Canada fait un grand pas vers la reconnaissance des contributions des employés qui travaillent fort. »

Le 31 mars, Air Canada a annoncé qu’elle mettait 15 600 de ses travailleuses et travailleurs syndiqués en statut d’inactivité à compter du 3 avril 2020 ou vers cette date, sans préciser pour combien de temps. L’annonce faite aujourd’hui par la compagnie, selon laquelle, sous réserve de l’examen final de la législation, elle prévoit d’accéder au programme canadien de subvention salariale d’urgence proposé, profitera à tous les employés en cas de mise à pied volontaire ou involontaire. L’entreprise permettra à ses employés de rester chez eux tout en recevant 75 p. cent de leur salaire, jusqu’à concurrence de 847 dollars par semaine.

« Les membres d’Unifor dans le secteur aérien sont confrontés à des conséquences profondes et durables alors que les efforts pour contenir le virus s’intensifient dans le monde entier, a déclaré Euila Leonard, présidente de la section locale 2002 d’Unifor. L’annonce d’aujourd’hui donne un soupir de soulagement aux travailleuses et travailleurs, et montre que leur employeur respecte le rôle qu’ils ont joué pour faire d’Air Canada l’une des meilleures compagnies aériennes au monde. »

Le 28 mars 2020, Unifor s’est joint à d’autres syndicats de transporteurs aériens canadiens pour partager les préoccupations et proposer des solutions afin d’aider l’industrie à retrouver sa santé et sa prospérité économiques. Unifor a demandé au gouvernement que toute aide financière accordée à un secteur, y compris le transport aérien, soit assortie de conditions strictes et exécutoires garantissant que l’aide financière est liée au maintien des revenus des employés actuels et à la création d’emplois.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Transport

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...