Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Manoir Richelieu

Il est rare que le malheur frappe tel que prévu après un long préavis. Plus souvent qu’autrement, il survient, lui et son chaos, dans la plus brutale des surprises. Ainsi, vous apprenez un bon matin que l’hôtel où vous travaillez vient d’être vendu et que le nouveau proprio ne considère pas avoir hérité du personnel en place, du personnel syndiqué à la CSN, faut-il préciser. Ainsi commence la saga du Manoir Richelieu où l’homme d’affaires Raymond Malenfant sera médiatisé comme étant le « toffe de la Malbaie » et la CSN comme étant une forge de démons sortis de l’enfer.

Petit problème, le syndicat a beau continuer à exister, son accréditation au Manoir est révolue. Malenfant n’en veut pas et la loi semble lui donner raison, quoi qu’en dise la CSN et plus particulièrement son président, Gérald Larose. Autrement dit, les syndiqués ne sont ni en grève ni en lock-out. Ils sont simplement de nouveaux chômeurs envers lesquels le Manoir n’a aucune obligation.

Ce qui signifie que ces malheureux n’ont pas droit au fond de grève pour les soutenir pendant leur lutte. Car il y a lutte. Il y aura même mort d’homme. D’où l’idée d’une collecte de fonds à comptabilité officieuse, cela à coup de « trente sous » (0,25 $), dont Roger Valois, vice-président de la CSN pendant 27 ans, sera un témoin important.

C’est le récit de ce moment de grande humanité, récit accompagné d’une deuxième histoire de solidarité particulière au Manoir Richelieu, que Roger Valois nous livre dans cette émission.

Bon visionnement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...