Édition du 21 janvier 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Projet d'agrandissement du mégadépotoir de la multinationale américaine à Ste-Sophie

Saint-Jérôme le 8 janvier 2020 - La MRC de La Rivière-du-Nord, candidate à devenir l’une des plus importantes poubelles en Amérique du Nord ? C’est très probable, si Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec acceptait telle quelle la demande d’agrandissement de la multinationale Waste Management pour enfouir 18 millions de tonnes supplémentaires (2022-2040) de déchets à son dépotoir de Sainte-Sophie et si la MRC de La Rivière-du-Nord n’utilisait pas son droit de limiter ou d’interdire les déchets provenant de l’extérieur de son territoire.

Ce dépotoir cumule des déchets de toute nature depuis 1964 et, avec cette demande actuelle du promoteur privé, cela en ferait l’un des plus importants du Canada et des États-Unis réunis !

Ces 18 millions de tonnes s’ajouteraient aux quelques dizaines de millions de tonnes de déchets accumulés depuis 1964 dont l’impact de contamination des eaux souterraines nous semble particulièrement sous-estimé.

Outre la contamination par le lixiviat (soupe corrosive indéfinissable), outre la partie des 51,25 ha (équivalant à près de 100 terrains de football !) de l’agrandissement qui affecteraient milieux humides et boisés, il y a la préoccupation des tonnes de gaz à effet de serre (GES) émis par les quelque 400 camions qui, chaque jour, vont et reviennent de ce lieu d’enfouissement.

Il est à noter qu’une infime partie seulement des déchets enfouis annuellement à ce mégasite proviennent de la MRC de La Rivière-du-Nord.

De plus, c’est près de 20 % des déchets générés au Québec qui y sont acheminés, année après année, et ce depuis bientôt vingt ans !

Une démarche citoyenne a d’ailleurs amené la MRC à s’engager à tenir au moins une consultation publique où sera, notamment, débattu de son droit de « limiter ou interdire la mise en décharge de matières résiduelles provenant de l’extérieur de son territoire » - Art. 53.25 de la Loi sur la qualité de l’environnement. La date de la consultation n’est toutefois pas encore connue.

D’autre part, de nombreuses demandes de citoyennes, de citoyens, de groupes communautaires et écologistes ont été adressées au ministre qui a confié au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) * le mandat de consulter la population. La première partie des audiences publiques (information) débutera :

le 14 janvier 2020 à partir de 19 h et se poursuivra

le 15 janvier de 13 h 30 et 19 h

au 685 rue Laviolette (Salle Laviolette) à Saint-Jérôme.

La deuxième partie (opinions et mémoires) débutera le 11 février 2020 à 19 h.

« C’est donc un rendez-vous pour les jeunes et celles et ceux qui sont préoccupés par ce projet et qui ne veulent pas laisser cet héritage aux prochaines générations ! » déclare Normand L. Beaudet de la Coalition Alerte à l’enfouissement Rivière-du-Nord.

* (https://www.bape.gouv.qc.ca/fr/dossiers/projet-agrandissement-lieu-enfouissement-technique-sainte-sophie/)

Normand L. Beaudet et Chantal C. Mouguenot, Coalition Alerte à l’enfouissement Rivière-du-Nord

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...