Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2022

Parachutage sur la rive sud de Québec

Au cours des dernières semaines, François Legault, le chef de la CAQ, a désigné un candidat et une candidate pour représenter son parti dans les comtés de Lévis et de Chutes-de-la-Chaudière aux élections du 3 octobre prochain. Bernard Drainville et Martine Biron, tous deux journalistes de métier et habitant sur la rive nord de Québec, ont ainsi été littéralement parachutés dans ces comtés. Non seulement ils n’ont pas été élus par une association locale de citoyens et citoyennes, mais, jusqu’à récemment, ni l’un ni l’autre n’avaient adhéré publiquement à l’idéologie caquiste. Ils n’étaient toutefois pas sans savoir qu’à l’élection précédente, la CAQ avait obtenu plus de 50% des votes dans ces comtés. Ils pouvaient donc imaginer être élus assez facilement et, sans doute, profiter d’une limousine et d’un chauffeur. Est-ce un cas flagrant d’opportunisme ? On peut le penser si l’on tient compte des récents sondages qui amènent plusieurs commentateurs et commentatrices de la scène politique à prédire la ré-élection de la CAQ.

Quoiqu’il en soit, la stratégie déployée par la CAQ dans ces comtés, à savoir désigner des figures connues dans les médias comme candidats à la prochaine élection sans se soucier de l’avis des citoyens et citoyennes, constitue une forme de mépris à l’égard de ces derniers puisque, dans ce cas-ci à tout le moins, on tient leur vote pour acquis. À bien des égards, on ne devrait pas se surprendre de l’utilisation de ce type de manœuvre de la CAQ, puisque la promotion de la démocratie dans les diverses sphères de la vie collective ne constitue pas sa tasse de thé. Les résultats du Polymètre de l’Université Laval (polimetre.org/fr/legault) autour de cette thématique sont assez clairs : 50% des promesses de la CAQ en matière de démocratie ont été rompues, dont, faut-il le rappeler, celle d’instaurer un mode de scrutin proportionnel mixte.

Les électeurs et électrices de ces comtés lui en tiendront-ils rigueur ? Se souviendront-ils dans le secret de l’isoloir qu’ils se préparent à sceller le sort du Québec et de sa démocratie pour les quatre prochaines années et qu’à cette fin d’autres options seraient plus intéressantes, plus prometteuses que la CAQ lorsqu’il est question de démocratie, mais aussi de l’avenir d’un Québec où la vie, le quotidien, les quatre saisons se déclinent en français ?

Jacques Désautels
Québec

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections québécoises 2022

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...