Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Programme de subvention pour la protection du patrimoine - Rien pour cesser la « gestion de pompier » du patrimoine, déplore QS

QUÉBEC, le 5 déc. 2019 - Pour la responsable de Québec solidaire en matière de culture, Catherine Dorion, le programme de subvention en matière de protection du patrimoine dévoilé ce matin par la ministre Nathalie Roy est un pas en avant, mais il est nettement insuffisant pour répondre aux défis en matière de protection du patrimoine bâti.

« La ministre nous promettait du jamais vu, de l’inédit. Le programme qui a été annoncé répond en partie à un besoin réel, mais il ne résout absolument pas les principaux problèmes à l’origine de l’hécatombe de notre patrimoine bâti. Il ne règle pas le problème de « gestion de pompier » de notre patrimoine, c’est-à-dire la gestion de dernière minute et au cas par cas. Il ne répond pas non plus au fait que pour les municipalités, il est la plupart du temps plus alléchant fiscalement de laisser le patrimoine se faire raser au profit de tours à condos ou d’autres bâtiments plus intéressants en termes de taxes foncières », fait valoir Catherine Dorion.

« Le propre du patrimoine, c’est de durer dans le temps. Pourtant, ce que la ministre Roy nous annonce aujourd’hui, c’est qu’elle va investir 30 millions $ sur trois ans. On fait quoi après ? Est-ce que le financement va être reconduit ? On n’en sait rien. La protection du patrimoine devrait s’inscrire dans la durée, pas juste le temps d’un mandat. De plus, 30 millions $, c’est bien, mais pour donner un ordre de grandeur, c’est le montant dont disposent déjà huit églises de Québec pour se rénover, et l’argent leur manque. Ce que la ministre propose, c’est 30 millions pour tout le territoire du Québec. Honnêtement, ce n’est vraiment pas beaucoup », ajoute-t-elle.

Réformer la Loi sur le patrimoine

La députée solidaire déplore qu’aucune modification à la Loi sur le patrimoine culturel ne soit prévue à court terme, alors qu’il est pourtant connu et documenté que les lacunes et les problèmes d’application de cette loi rendent difficile la préservation du patrimoine bâti.

« Mme Roy dit vouloir attendre le rapport de la Vérificatrice générale au printemps 2020 avant d’agir. Fort bien. Par contre, on a déjà de formidables outils à notre disposition pour commencer le travail, et du travail, il y en a en masse à faire. Le rapport Corbo-Courchesne qui a été publié en 2016, par exemple, a été tabletté par les libéraux alors qu’il est pourtant très étoffé et fait véritablement le tour de la question. La CAQ a dit qu’il l’évaluerait, mais ça n’a pas été fait jusqu’ici. On peut bien attendre d’avoir plus d’éléments en main avant d’agir, mais tôt ou tard, il va falloir revoir cette loi », martèle la députée de Taschereau.

Rappelons que la députée de Taschereau a proposé plusieurs mesures dans les dernières semaines pour mieux valoriser et préserver notre patrimoine bâti, notamment de créer une commission permanente sur le patrimoine culturel du Québec, de bonifier le budget du Conseil du patrimoine du Québec et de changer la dénomination du ministère pour « Ministère de la Culture, du Patrimoine et des Communications ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...