Édition du 31 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Projet Old Harry : La Nation huronne-wendat est en faveur de l'affirmation et de l'exercice des droits ancestraux et issus de traités

NIONWENTSÏO, QC, le 19 juill. 2014 - Dès les premières démarches entreprises par la Nation Mi’gmaq visant à demander un moratoire sur le projet Old Harry, sous l’invitation des Chefs Mi’gmaq, le Grand Chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, se rendit en compagnie du Chef Claude Rolland pour participer à la première manifestation pacifique tenue à Carleton et regroupant plus d’un millier de marcheurs autochtones et non autochtones afin de revendiquer haut et fort, le nécessaire moratoire face au projet Old Harry qui risque de porter atteinte irrémédiablement au fragile écosystème de la région toute entière.

Lors d’une allocution publique dans le cadre de cette marche pacifique, le Grand Chef Sioui s’est prononcé pour le respect des droits issus de traités de la Nation Mi’gmaq ainsi que pour le respect des jugements émanant de la Cour suprême du Canada dans l’arrêt Simon et dans l’arrêt Marshall. En effet, autant la Nation Mi’gmaq que la Nation huronne-wendat, avec l’arrêt Sioui, possèdent toutes deux des traités historiques qui ont passé avec haute distinction le test de la plus haute Cour au Canada en matière de droits territoriaux, ancestraux et issus de traités.

Lors de ce rassemblement, le Grand Chef Sioui avait affirmé que la Nation huronne-wendat appuie sans condition la Nation Mi’gmaq de même que tous les habitants de ce territoire, sans distinction, afin d’exiger du gouvernement fédéral un moratoire sur le projet Old Harry. "Aujourd’hui, plusieurs années plus tard, et à la lumière de nouveaux jugements émanant de la Cour suprême du Canada, non seulement l’exigence d’un moratoire continue d’être important, mais surtout, l’affirmation des droits aborigènes, territoriaux et issus de traités doivent être mis de l’avant et exercés pleinement afin d’être entendus et respectés" a-t-il tenu à préciser cette semaine.

"Nous ne sommes plus seuls dorénavant à vouloir faire reconnaître nos droits humains et sociaux. D’autres groupes au sein de la société civile sont nos alliés et c’est avec cette force et cette alliance que nous réussirons à maintenir notre qualité de vie et celle de tous nos enfants. Si le statut quo et la passivité ne sont plus des réponses aux enjeux écologiques et environnementaux actuels, nous devons unir nos forces et agrandir notre cercle afin que les générations qui nous suivent puissent bénéficier des beautés que nous offrent notre Terre Mère. Pour ce faire, il est indiscutable que la Nation huronne-wendat appuie le plein exercice des droits ancestraux et issus de traités pour la protection du Golfe du St-Laurent. Notre Nation est impliquée depuis de nombreuses années dans la défense des droits autochtones de concert avec les autres Premières Nations et en ce sens, nous continuerons d’être solidaires en toutes circonstances" a conclu le Grand Chef Sioui.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...