Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Retraites

Projet de loi 3 sur les régimes de retraite - Manifestation de la Coalition syndicale au conseil général du PLQ à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES, QC, le 18 oct. 2014 - Ce samedi 18 octobre de 10 h 45 à midi, près d’un millier de membres de la Coalition syndicale pour la libre négociation ont manifesté devant l’hôtel Delta à Trois-Rivières. Ils ont dénoncé le projet de loi 3 et l’acharnement du gouvernement libéral envers les employés municipaux du Québec. Pendant ce temps, le premier ministre Couillard et les ministres Leitao, Coiteux et Daoust prenaient la parole à l’intérieur lors d’un conseil général du Parti libéral du Québec.

« Les employés municipaux du Québec sont dégoûtés de la morale qu’ils se font faire par les libéraux. Il faut se rappeler que de 2006 à 2011, le Parti libéral a perçu 7,3 millions de dollars de financement sectoriel provenant principalement de firmes de génie-conseil et de compagnies de construction. Les libéraux n’ont jamais clarifié leur rapport avec le système de prête-noms et de collusion qui a saigné le Québec pendant des années. Ont-ils respecté la capacité de payer des citoyens ? », a ironisé Marc Ranger, porte-parole de la Coalition.

« Les députés libéraux, tous en faveur du projet de loi 3, bénéficient eux-mêmes d’un régime de retraite ’Ferrari’ déficitaire de 370 000 $ par participant. Ils n’ont consenti à aucun sacrifice, eux. Pourtant, ils ne se gênent pas et mettent la hache dans les régimes des employés municipaux. Ça résume bien l’état d’esprit d’un gouvernement hautain et déconnecté qui coupe aveuglément dans les services à la population », a lancé Marc Ranger.

La Coalition regroupe plus de 65 000 cols blancs, cols bleus, pompiers, policiers, professionnels et employés de sociétés de transport. Elle représente la quasi-totalité des employés municipaux syndiqués du Québec. Ses revendications sont expliquées sur le site librenego.com

Elle est composée du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Québec) et de son Conseil provincial du secteur municipal de même que de son Secteur du transport terrestre, de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), de la Fédération indépendante des syndicats autonomes (FISA), de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, de l’Association des pompiers de Montréal, du Regroupement des associations de pompiers du Québec ainsi que du Syndicat des pompiers et pompières du Québec - FTQ.

Coalition syndicale pour la libre négociation

La Coalition pour la négociation des régimes de retraites est composée du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Québec) et de son Conseil provincial du secteur municipal de même que de son Secteur du transport terrestre, de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN), de la Fédération indépendante des syndicats autonomes (FISA), de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, de l’Association des pompiers de Montréal, du Regroupement des associations de pompiers du Québec ainsi que du Syndicat des pompiers et pompières du Québec - FTQ.

Sur le même thème : Retraites

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...