Édition du 21 mai 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Logement

Régie du logement : Le RCLALQ réclame une véritable réforme pour les locataires

MONTRÉAL, le 13 mars 2019 -. Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) réagit à la récente annonce de la ministre Andrée Laforest qui affirme vouloir réformer la Régie du logement. Le RCLALQ se réjouit de cette annonce, mais demeure prudent puisque le contenu de cette réforme se fait toujours attendre. « Nous revendiquons à la ministre une importante réforme de la Régie du logement pour rendre le tribunal juste et accessible pour les locataires. Une pétition à ce sujet est disponible sur le site de l’Assemblée nationale, nous récoltons les appuis des organisations et des députéEs et nous serons plusieurs centaines à manifester dans les rues de Québec le 24 avril pour la Journée des locataires. La ministre se doit de réformer la Régie afin de mettre un terme aux nombreuses injustices qui y sévissent en défaveur des locataires », selon le porte-parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard.

Selon l’article publié dans La Presse ce matin, la ministre dit vouloir régler le problème des longs délais d’attente. Les délais de la Régie sont en effet un important problème pour les locataires, comme l’a démontré l’étude de chercheurEs du Collectif de recherche et d’action sur l’habitat dévoilée hier. Or, plusieurs autres problèmes font obstacle à l’accès à la justice pour les locataires. Selon le RCLALQ, la ministre doit entreprendre une réforme globale de la Régie du logement.

Dans le cadre de sa campagne « Justice pour les locataires : Réformons la Régie du logement », le RCLALQ revendique notamment :

- Que la Régie cesse l’expulsion massive de locataires pour non-paiement de loyer en favorisant des solutions alternatives (entente de paiement) ;

- Que la Régie assure réellement la protection du parc de logements locatifs et du droit au maintien dans les lieux des locataires ;

- Que la Régie contrôle véritablement les loyers ;

- Que les causes urgentes soient entendues dans un délai de 72 heures et que toute autre cause soit entendue par ordre d’ouverture dans un délai maximum de trois mois ;

- Que les services de la Régie soient gratuits et facilement accessibles partout au Québec ;

- Que le service d’information de la Régie soit adapté à la vulnérabilité des ménages locataires (pauvreté, violence, santé mentale, analphabétisme, etc.) ;

- Que la Régie donne pleine assistance aux locataires et que les juges facilitent la compréhension des procédures.

Le RCLALQ met au défi la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, de transformer en profondeur la Régie du logement pour la rendre enfin juste et accessible pour l’ensemble des locataires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Logement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...